Faut-il être pressé d’apprendre l’écriture russe en cursive ?

Si vous êtes débutant et apprenez le russe avec des ressources disponibles gratuitement sur Internet, ou bien avec des livres, il y a des chances que vous verrez l’alphabet russe présenté sous cette forme-ci, à quelque chose près :

Alphabet russe en caractère d'imprimerie et en cursive. Русский алфавитAlphabet russe à la fois en cursive et en caractères d’imprimerie.

Est-il efficace d’apprendre l’alphabet russe en caractères d’imprimerie et en cursive en même temps ?

Dans l’alphabet russe, il y a trente-trois lettres. La moitié de ces caractères existe en français, ce qui est une très bonne nouvelle ! Dans mon guide multimédia pour apprendre l’alphabet, je les appelle « les amis français ». Mais plusieurs d’entre elles ne donnent pas le même son et sont donc de faux amis. Et bien sûr, il y a également l’autre moitié des lettres, que vous n’avez pas l’habitude d’utiliser, et que vous mettrez un peu plus de temps à assimiler.

L’alphabet russe est en réalité très facile à apprendre.

Malgré ce que je viens de vous dire, l’alphabet russe est très facile à apprendre, en utilisant une bonne approche.

Les neurosciences nous le disent : notre cerveau ne retient pas plus d’une huitaine d’unités d’informations à la fois.

(Et sur le tableau vert ci-dessus il y’en a… quinze fois plus 🙂 )
En me basant sur ce principe, j’ai élaboré une série de leçons vidéos gratuites pour apprendre l’alphabet russe en 5 jours en y passant une vingtaine de minutes par jour seulement !

Apprendre l’écriture cyrillique en cursive en même temps que l’alphabet imprimé alourdit l’apprentissage.

Passer les premières heures de l’apprentissage du russe à remplir des cahiers en vérifiant la prononciation de chaque lettre, son équivalent en caractère d’imprimerie (que vous venez de découvrir) serait très fastidieux, n’est-ce pas ?

Il est beaucoup plus amusant d’apprendre à dire et à comprendre vos premiers mots et phrases, de les répéter… à la rigueur, d’apprendre à lire le russe.

L’écriture vient en dernier.

Si vous êtes débutant en russe, pour écrire à la main utilisez les caractères d’imprimerie !

Bien sûr qu’il est très bénéfique d’utiliser les différentes mémoires dans l’apprentissage, et notamment la mémoire motrice. Mais dans un premier temps, c’est aussi bien de faire vos exercices écrits avec les caractères d’imprimerie, cela ira bien plus vite, et c’est important.

Finalement, en apprenant le russe, il faut s’inspirer de l’ordre dans lequel vous avez appris votre langue maternelle :

👂 Vous l’avez entendu parler (pendant plus d’un an avant de dire le premier mot, mais nous on n’attendra pas autant, promis !),
😛 puis en répétant plusieurs fois chaque mot, vous avez parlé de mieux en mieux,
📖 ensuite seulement vous avez appris à reconnaître et à écrire les lettres en caractères d’imprimerie,
✍ ️ pour finalement passer aux lettres en cursive, une fois que les lettres imprimées étaient bien assimilées !

Quand c’est trop tôt pour apprendre l’alphabet russe en cursive ?

Le moment d’apprendre l’alphabet écrit ne vient sûrement pas avant que vous n’ayez acquis le niveau débutant en russe. C’est-à-dire qu’il faut avoir :
✅ appris à comprendre et à prononcer quelques petites centaines de mots et de phrases les plus courants (formules de politesse, dire les noms des pays et dans quel pays on habite, chiffres, couleurs etc) ;
✅ compris et assimilé les bases de la grammaire russe distinguer les genres et accorder les adjectifs, conjuguer des verbes, former le pluriel des noms, apprendre les possessifs et j’en passe) ;
✅ bien assimilé l’alphabet russe imprimé, sans plus hésiter entre les lettres ! C’est très important avant de passer à l’écriture cursive, comme c’était important pour vous d’avoir bien assimilé l’alphabet latin imprimé avant de l’écrire en attaché, en primaire.

Encore une fois, apprenez avant tout du vocabulaire débutant et premièrement avec des supports audio.

Dans ma rubrique Vocabulaire débutant, vous trouverez des podcasts en bas de chaque leçon, pour réécouter et répéter à volonté ces nouveaux mots. Adopter l’habitude de les apprendre à l’oreille va beaucoup vous aider pour parler le russe plus facilement.

Le podcast est également l’outil principal de ma formation Russe Intensif, même s’il y a une vidéo d’une heure pour chaque cours, parmi d’autres documents ! Car j’estime que la vidéo, il suffit de la visionner une seule fois, alors que le podcast s’écoute et se répète plusieurs fois jusqu’à l’assimilation complète du vocabulaire et des phrases du cours.

Faut-il apprendre à écrire le russe en cursive, et si oui, quand ?

C’est à vous de décider si vous allez ou non apprendre à écrire le russe.

En principe, c’est nécessaire si vous voulez apprendre le russe sérieusement, simplement parce qu’à terme, quand vous saurez l’écrire en attaché, vous écrirez bien plus vite qu’en caractères d’imprimerie ! Donc, noter chaque nouveau mot sera plus rapide, les exercices écrits faits à la main… et vous gagnerez beaucoup de temps.

Il n’y a pas vraiment un moment spécifique à privilégier, mais idéalement si vos intentions d’avancer en russe sont sérieuses, il faudrait acquérir cette compétence à un moment donné du niveau élémentaire (A1), entre débutant (A0) et pré-intermédiaire (A2).

Entre deux cas, par exemple 😉 

Je vous conseille de choisir pour cela le moment où vous allez peut-être avoir l’impression d’un creux de vague dans votre apprentissage du russe.

Vous avez l’impression de ne plus vous y retrouver, de tout mélanger, de saturer en vocabulaire et en grammaire …

Là, il faut prendre un break et ouvrir la parenthèse de l’écriture russe en cursive.

Car avec un bon petit cahier d’écriture, vous allez forcément avancer assez vite dans l’apprentissage de l’alphabet russe manuscrit, c’est assez gratifiant à ce stade de votre progression. Prenez-le comme un jeu, ou un souvenir d’enfance !

Quelques cahiers d’écriture en russe disponibles.

Finalement, vous verrez que ce n’est pas si compliqué et que la plupart des lettres manuscrites sont presque les mêmes qu’imprimées. Vous apprenez à les lier entre elles, à recopier les mots et les quelques phrases proposés, et le tour est (presque) joué.

Pourquoi (presque) ?

Parce que cela ne suffirait pas d’en rester là, et une fois le cahier d’écriture rempli, il faut persévérer encore un peu pour bien garder ce nouveau savoir-faire avec vous…

Ne refermez donc pas la parenthèse tout de suite !

Prenez plutôt un autre cahier et reprenez les exercices précédents de votre méthode de russe, ceux qui vous faisaient enrager, ou bien antérieurs encore.

Maintenant que vous avez cette nouvelle compétence, refaites les exercices au propre en les écrivant à la main dans votre nouveau cahier !

Je suis sûre qu’en révisant le russe par écrit, bien des points vont se mettre à l’endroit et vous allez trouver les réponses à vos questions – et retrouver votre motivation.  

Et bien sûr, désormais vous ne ferez vos exercices russes écrits qu’en attaché.

Ce serait dommage de revenir en arrière, ça va tellement plus vite !

Quand faut-il apprendre à écrire la langue russe en cursive?

Ressources pour débutants en russe

Leçons sur l’alphabet cyrillique, livres pour apprendre le russe

6 Commentaires

  1. Bonjour Ania

    Pour mon cas je ne l’ai jamais réellement appris.Au bout de deux ans je ai lu et relu le sujet,mais pas de réel entrainement.Quelquefois en Russie on “tombe “sur des brochures ou des menus ou des fiches d’hotel inscrites en cursives pour faire joli,et j’arrive à m’en sortir comme ça.Je sais que je vais être obligé d’y passer un jour mais bon rien ne presse dans ce domaine face à mes lacunes immenses .Au plaisir Ania à bientôt sur les chemins du monde.

    Réponse
    • Bonsoir Jean, ravie de te lire ! 🙂
      Exact, il y a des fois des cartes de restaurant ou des magazines.
      En réalité, presque pas obligé de l’apprendre vraiment, et si l’on se sent attiré par le sujet, c’est vraiment assez rapide à acquérir.
      Travailler l’oral est bien plus important.
      Oui, à bientôt et au plaisir !

      Réponse
  2. Bonjour Ania, de mon côté, j’ai appris le russe au collège puis au lycée (dans les années 70 !!!). On commençait par écouter le petit disque en plastique et on essayait de déchiffrer ce qui était écrit sur le livre. La première année, nous avons très peu écrit… J’ai appris à écrire, plus tard. Si j’ai oublié le vocabulaire et le sens des déclinaisons, j’ai toujours su le lire et l’écrire. C’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas ! Et c’est une vraie chance aujourd’hui pour “réapprendre le russe” ! Bravo pour vos vidéos, merci pour cette culture russe simplement partagée.

    Réponse
    • Bonjour Laure,
      Merci à vous ! En effet, une fois acquise, cette compétence a le mérite rester bien gravée dans la mémoire !
      Ce que vous me dites me rappelle notre tourne-disque aux cours de français, c’est vrai que c’était à chaque début de cours, mais nous écrivions l’alphabet dès le début. J’ai regardé votre site, intéressant la présentation économique des régions russes ! A bientôt !

      Réponse
  3. J’ai appris à écrire le russe en cursif tout de suite, dans les années 70. N’ayant pas pratiqué pendant plus de 40 ans j’ai presque tout oublié le peu que j’avais assimilé, mais pas l’écriture cursive. Toutefois, la lettre M en cursif demeure délicate, aussi bien à écrire qu’à relire. J’écris tout en cursif, sauf cette lettre que je garde en lettre d’imprimerie majuscule, mais de la même taille que les autres lettres.

    Réponse
    • Merci pour votre commentaire, Michel ! Oui, la М et la Л ne sont pas évidentes car il ne faut pas monter la petite boucle très haut, sinon ça ressemble à Ш et И respectivement. Vous avez trouvé une bonne solution ! 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.