L’alphabet russe : on récapitule ! Русский алфавит

Publié par

Cet article s’adresse à ceux d’entre vous qui avez déjà découvert les trois parties de l’alphabet russe en vidéo. Un peu comme je l’avais fait après les deux premières parties, je voudrais vous donner ici une vue d’ensemble qui vous permettra de mieux retenir l’alphabet – cette fois-ci en entier.

L’alphabet russe compte donc 33 lettres, dont 10 voyelles, 21 consonnes et les deux lettres ь et ъ qui “ne donnent pas” un son en particulier. Dans le visuel ci-dessous, les voyelles sont en rouge (красный), les consonnes en bleu – plus précisément, consonnes sonores en bleu marine (синий)les consonnes sourdes en bleu ciel (голубой) – et les deux “signes” en gris (серый) :

Visuel permettant de retenir l'alphabet russe, © Apprendre-le-russe-avec-Ania.fr
Alphabet russe : voyelles en rouge, consonnes en bleu !

Les voyelles russes

Voici les 10 “voyelles”, du mot voix – qui chantent. Il est plus facile de les retenir par paires :

Les voyelles russes, lettres et prononciation
Les voyelles russes, lettres et prononciation

Comme vous pouvez le remarquer :

Я se prononce й+а / ya

Ё  se prononce й+о / yo

Е  se prononce й+э /yê

Ю  se prononce й+у / you

Cette règle de prononciation est valide quand l’une de ces 4 lettres est en début de mot, quand elle est précédée par une autre voyelle ou bien par les lettres ь ou ъ.

Certes, votre voyelle “préférée” restera Ы qui donne ce magnifique son qui vous est si dur à faire ! Pour bien la prononcer, faites un У / ou – avec la bouche ouverte comme pour dire un И / i.

Les consonnes russes

Les consonnes – qui au lieu de chanter font du bruit – sont plus nombreuses en russe qu’en français, il y a une lettre pour chaque son !

Nous avons parlé dans l’article précédent des paires de consonnes sourdes et sonores. Complétons-les avec la paire Ж-Ш :

Consonnes russes : paires sonores et sourdes
Consonnes russes : paires sonores et sourdes

Les 6 consonnes sonores de cette image sont également les premières consonnes de l’alphabet, dans l’ordre !

Il est important de suivre cette dualité sonore-sourd car souvent les consonnes sonores vont devenir sourdes, notamment à la fin d’un mot ou bien quand elles sont suivies d’une autre consonne sourde.

Par exemple :

вторник / ftornik = mardi, on prononce la lettre B comme un Ф, alors que dans le mot

власть / vlast’ = le pouvoir – on entend bien le v

общество / opchistva = société

область / oblast’ = mot désignant certaines régions russes, comme celle de Moscou : Московская область / maskofskaïa oblast’.

Toujours dans les consonnes sonores, il y a également Й (i court), Л / el, les “nasales” М et Н / èn, et le Р / êr qui roule !

Ils nous restent quelques autres “chuintantes” – toutes sourdes, elles – qui sont à la fin de l’alphabet. Arrêtons-nous en peu plus en détail sur celles-ci :

Consonnes russes Х, Ц, Ч, Щ
Consonnes russes Х, Ц, Ч, Щ

Donc, X / hha se prononce en russe comme le j en espagnol ou bien le ch en allemand.

хороший / hharochiï = bon

холм / hholm = colline

La lettre Ч ressemble au chiffre 4, et ce dernier commence en russe par cette même lettre : четыре / tchétyri = quatre.

чай / tchaï = thé

чёрный / tchorny = noir

число / tchislo = nombre

Ц et Щ se ressemblent mais n’ont rien à voir lorsqu’on les prononce.

Ц / tsê est plus court, il sonne moins longtemps que le Щ / “chia” (ou plutôt “ch’a” car on n’entend pas vraiment le i) qui d’ailleurs est plus “long”, même à écrire.

цветы / tsvity = les fleurs

отец / atéts = père

Ц correspond souvent dans des mots empruntés au C latin :

цензура / tsènzoura = censure

центр / tsèntr = centre (pas de voyelles nasales en russe !)

Щ est une lettre assez rare, citons en guise d’exemple

щи / chi = bonne soupe à base de chou fermenté (qui ne sonne pas joli-joli à l’oreille d’un francophone … )

 

Lettres Ъ : твёрдый знак / tviordyï znak = signe dur

et Ь : мягкий знак / miahhkiï znak = signe mou

Ces deux lettres ne se prononcent pas en tant que telles. Précédées (toujours) par une consonne, elles vont influer la manière dont on va la prononcer.

La plus répandue des deux, la Ь va rendre la consonne précédente “palatale” du mot palais :

мать / mat’ = mère – se prononce comme le début du mot matière

мат / mat = gros mot, se prononce comme (teint) mat.

La Ъ va au contraire servir à ce que la consonne précédente reste dure quand elle pourrait devenir palatale (c’est à dire suivie d’une voyelle de type mou) :

подъезд / padyést = allée d’immeuble, le d reste dur comme dans le mot

подарок / padarak = cadeau.

Dans l’article suivant je vais vous expliquer un peu plus en détail la différence entre le type dur et le type mou, à l’aide de vidéos.

En attendant, je vous invite à partager avec moi vos impressions. Avez-vous pu prendre le taureau de l’alphabet russe par les cornes ? A vos commentaires Messieurs-Dames !

14 Responses to "L’alphabet russe : on récapitule ! Русский алфавит"
  1. Merci pour vous cours, conseils et différents commentaires qui sont très instructifs.
    J’avoue avoir un peu de mal à distinguer les bonnes prononciations de voyelles, j’ai remarqué que le “o” se prononçait assez souvent “a”, ou le “e” en “i”…
    Existe t-il des règles qui déterminent la façon dont doivent être prononcées ces voyelles en fonction du contexte ?

    Si je puis me permettre, j’ai relevé une légère faute de syntaxe dans vos explications : область / oblast’ = mot désignant certaines régions russes, comme la celle de Moscou : , soit “la région de Moscou”, “soit celle de Moscou”.

    Encore une fois, merci pour tout le travail de qualité que vous fournissez.

  2. Privet Ania !

    Même si je pense me débrouiller pas trop mal avec l’alphabet, un rappel comme celui-ci est toujours utile et aide à mieux comprendre ! 🙂 Spassiba !

    Da skarova !

  3. Добрый день,
    Merci pour ces explications qui sont très claires!
    Les vidéos précedentes de l’alphabet étaient bien expliquées et ce petit plus est très utile.
    En attente de vos prochaines vidéos!
    Спасибо!

  4. Merci pour cette article de qualité, le russe je peux le lire (même si je fais sûrement des fautes de prononciation) mais comprendre ce que je lis c’est une autre histoire ^^

    Encore merci pour le travail que tu fais Ania 🙂

  5. C’est clair, et toujours bien expliqué.
    Quel plaisir en plus , pour un graphiste, de découvrir de nouveaux caractères et de les dessiner !
    Оливье

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages
PageLines