Type dur et type mou en russe : voyelles, consonnes, Ъ et Ь

Publié par

Nous allons dans ce cours nous attarder sur les sons de type dur et de type mou. Cela va dans un premier temps vous permettre de mieux prononcer le russe, mais cela est également nécessaire comme base pour plus facilement appréhender la grammaire russe !

Transcription de la vidéo :

Ce soir une leçon sur les voyelles et les consonnes dans la dualité type dur – type mou. Les sons dits “de type mou” sont des sons palataux, du mot palais. Ce sont donc ceux qui sont prononcés “près du palais”.

Prenons l’exemple de deux mots : Да / da = oui, et дядя / d’ad’a = oncle. Dans le premier, le д est de type dur, dans le deuxième de type mou, en le prononçant la bouche est moins ouverte, la langue est “collée” au palais.

Dans les 10 voyelles russes, il y’en a cinq de type dur et autant – de type mou :

Voyelles russes, type dur et type mou
Voyelles russes, type dur et type mou

En réalité comme vous pouvez le constater, il n’y a que 6 sons différents : А, О, Э, У, Ы et И.

Я, Ё, Е et Ю se prononcent soit comme dans l’alphabet (й+а, й+о, й+э, й+у) – en début de mots ou après une autre voyelle -, soit après une consonne comme а, о, э, у, mais cette consonne précédente va grâce à elles devenir palatale.

Le signe dur (Ъ) et le signe mou (Ь) sont justement l’un de type dur et l’autre de type mou. Ils ne se prononcent pas mais vont également influencer la prononciation de la consonne qui les précède.

Dans les 21 consonnes qui nous restent (car l’alphabet russe compte trente-trois lettres), il y’en a qui sont uniquement de type dur : Ц / tsé, Ж / gê, Ш / cha et celles qui sont uniquement de type mou : Ч / tcha, Щ / chia , Й / i court.

Mais la plupart – toutes les autres consonnes – peuvent être et de type dur et du type mou.

Par exemple : Б, Б’, В, В’ et caetera.

C’est la voyelle qui succède à la consonne qui détermine sa prononciation, comme dans l’exemple да – дядя.

Ce phénomène de sons “palataux” n’est évidemment pas fondamentalement russe ! Comparez votre manière de prononcer le son s dans ça et ciel. Ce qui est vraiment nouveau pour vous c’est la prononciation des consonnes en fin de mot.

Cette deuxième vidéo va vous donner plus d’exemples et permettre d’entraîner votre oreille à cette différence de prononciation.

слон / slon = éléphant, le н est dur, alors que dans

конь / kon’ = cheval, le même н est de type mou ;

сноб / snop = snob, on prononce un п / p dur,

Обь / op’ = Ob ou Obi, on prononce п’ / p’  ;

стол / stol = table, le л / l est plus dur que le l français, alors que dans

соль / sol’ = sel, le л / l est plus palatal qu’en français ;

газета / gazéta = journal, se termine par un a qui est de type dur,

фамилия / familia = nom de famille, se termine par un я, type mou, le и qui lui précède est également de type mou, donc  le л / l est lui aussi palatal ;

Москва / maskva = Moscou, a est de type dur,

традиция / traditsia = tradition, я est de type mou ;

страна / strana = pays

Россия / rassiïa = Russie, le son s est palatal à cause de и qui succède au с.

 

Dans ces exemples je me suis surtout intéressée aux terminaisons des mots, sans les analyser en entier, son après son. Cela dévoile un peu la démarche ultérieure de transformation des désinences quand il faudra décliner les mots et employer telle ou telle terminaison, de type dur ou de type mou.

14 Responses to "Type dur et type mou en russe : voyelles, consonnes, Ъ et Ь"
  1. Bonjour Ania !

    Un cours très intéressant ! Ta toute dernière vidéo m’a bien aidé à comprendre davantage les subtilités de la langue. 🙂

    A très vite !

    Fabian

  2. привет Ania,
    Bravo, ultra efficace et sympathique cette courte explication des types durs et mous !
    Continuez, j’attends avec impatience vos prochains cours,
    спасибо!
    Didier

  3. Oui, merci Ania pour vos vidéos que j’écoute toujours avec grand intérêt. J’apprends le Russe par moi-même et cela m’aide bien à apprendre la bonne prononciation de cette magnifique langue. Merci aussi à Alice et Daniel !

  4. Priviet’ Ania,
    Alors pour ma part je suis pas encore caler par rapport à la prononciation mais ça viendra =). A part ça, très bonne vidéo et merci encore … vivement la prochaine!!
    Da skorava.

  5. Bonsoir Ania,

    Un grand merci pour ce topo, ça me permet d’enfin comprendre ce qui m’a échappé pendant 1 an de cours où je faisais à chaque fois l’impasse sur cette question !

    Bonne soirée,

    Adrien

  6. Je n’ai pas été voir ailleurs, car je suis bien ici, pour une question revenant à savoir si les lettres majuscules et les lettres minuscules existent comme en français dans l’alphabet russe, par exemple en début de phrase. De même je voulais savoir si il existe aussi en russe une chansonnette qui nous servait étant petit à apprendre l’alphabet par coeur et plus facilement !

  7. C’est pas mal mais le OLIA non accentué (R à l’envers) qui devient OLA de fait même si la règle veut qu’il soit mou il devient de fait dur, ça peut piéger et ne pas aider à comprendre. Par ailleurs, mou dur j’aime pas trop les terme, ça aide pas à comprendre. Il faut aussi noter les variantes de prononciation comme Bil ou Byil, ceux qui prononcent les voyelles non accentué par exemple O comme a léger ou ceux qui les prononcent comme e comme œuf les O qui ne sont pas la voyelle juste avant l’accent tonique. Bref pas simple à apprendre cette langue

  8. Bonjour Ania
    Génial cette petite vidéo, très clair.
    As tu déjà fais une vidéo sur les changements de prononciation de certaines lettres en fin de mot ou autre cas ?
    Merci
    Et bonne continuation
    Celia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages
PageLines