Thomas Béguin, créateur de Russie.fr. Интервью

Publié par

– Добрый вечер, Тома!

– Добрый вечер, Аня!

– Ce soir je vous présente Thomas Béguin, un ami blogueur, qui a également un blog sur l’apprentissage du russe et sur la Russie. Donc, passionné du russe, je voudrais que tu nous racontes ton histoire, comment t’es-tu intéressé à cette langue et qu’en fais-tu ?


– D’accord… je vais essayer de faire simple ! J’ai commencé le russe en secondaire, j’ai fait cinq ans jusqu’au bac. C’était très difficile et je n’avais pas trop envie d’en faire. J’ai failli abandonner complètement, mais après j’ai changé de méthode. J’ai repris par hasard, par accident, en Angleterre – où je me suis rendu faire mes études, par accident aussi…

– On en fait des choses par accident !

– Oui, la vie est pleine de surprises ! Et là, j’ai découvert une autre méthode, la méthode anglo-saxonne qui était très différente des nôtres. Et tout à coup, j’ai trouvé ça beaucoup plus simple – même si en soi le russe n’est pas une langue facile – mais il y a beaucoup de choses qui m’ennuyaient dans la méthode française, qui n’y étaient pas en Angleterre. Des choses qui font mal à la tête chez nous assez vite, les Anglais savaient faire pour éviter ces trucs-là. J’avais donc retrouvé de la motivation et en une année on avait fait autant qu’on avait appris en cinq ans en France. Je n’étais pas meilleur, mais les profs étaient différents et ils avaient une approche différente.

– Donc tu étais à la fac en Angleterre !

– J’y suis resté quatre ans, j’étais dans une classe avec des anglais qui parlaient russe avec un très fort accent anglais. Ils ne savent pas rouler les R, encore moins que les français, et c’était parfois très rigolo de les entendre prononcer le russe !

– Est-ce que tu es allé en Russie ? Peux-tu nous parler de tes voyages en Russie ?

– Oui ! Je suis allé pour la première fois en Russie en 1991-1992, juste après l’effondrement de l’Union Soviétique. J’y suis allé avec ma classe de lycée à l’époque, juste une semaine. Je me souviens de quelque chose de très sombre, incroyable et très spécial. Quelque mois après mon retour en France, je ne savais plus si j’avais vraiment vécu les choses, si je les avais vraiment vues ou bien si j’avais tout simplement rêvé ou fantasmé ! Donc je me suis dit : il faut que j’y retourne ! Donc, j’y suis allé plusieurs fois, j’ai travaillé là-bas, j’y ai vécu un peu plus de trois ans. J’y suis retourné à plusieurs occasions, notamment pour voir à quelle vitesse ça changeais et comment, pour rester en lien avec ce pays que je trouve fascinant.

– Tu as vécu dans quelles villes ?

– Principalement à Moscou, à Saint-Pétersbourg, j’ai également travaillé dans des régions, dans les campagnes et dans un certain nombre de villes, jusqu’en Sibérie.

-Est-ce qu’il y a un endroit qui t’a plu particulièrement dans toute cette aventure, ce parcours ?

– C’est difficile de nommer un endroit préféré car il y’en a beaucoup… J’aime Moscou pour certaines raisons, il y a la manière de faire la fête la nuit à Moscou qui est assez intéressante, ce n’est pas la même qu’à Saint-Pétersbourg. A Saint-Pétersbourg, c’est plus ouvert, il y a beaucoup d’endroits où trouver de l’animation, de l’ambiance et je trouve ça assez génial en Russie. Ensuite, j’ai beaucoup aimé les campagnes russes pour la simplicité, l’humilité des gens, leur rapport à la terre. Et j’ai adoré la Sibérie pour le froid intense qui y règne. La manière dont les gens sont malgré cela très dynamiques et très vivants dans ce froid m’a beaucoup impressionné ! Voilà, il y a des choses qui sont super à voir et à vivre en Russie. Aussi bien le froid intense en hiver que le chaud en été, et les coups de soleil en été en Sibérie c’est quelque chose aussi !

– Oui, c’est quelque chose de possible ! 🙂

Parle-nous de ton projet maintenant, de ton blog. Quelle est ta proposition ?

– Alors, Russie.Fr aujourd’hui permet d’apprendre le russe via deux formations que j’ai créées. Elles s’appellent “Le russe au cas par cas” sur les déclinaisons russes, et l’autre s’appelle “Les verbes au cas par cas”, sur les verbes russes. Ce sont les formations que j’ai créées à l’aide des lecteurs du site à qui j’ai demandé ce qu’ils voulaient faire en venant sur Russie.fr, et ils m’ont répondu et j’ai décidé à la suite de ces réponses de créer ces formations. A l’avenir je pense continuer un peu dans cette voie.

– Donc ton site Russie.fr est dédié tout comme Apprendre-le-russe-avec-Ania.fr à l’apprentissage du russe ! 

– Disons que c’est la partie la plus importante du site. Après, il y a aussi des articles “passion” où je parle de mes voyages, de l’aventure, de choses qui moi me font de l’effet. Je trouve intéressant de raconter ça parce qu’en France on a un filtre médiatique qui nous empêche souvent de voir de belles choses, alors qu’il y’en a énormément et c’est vraiment dommage de ne pas en parler davantage.

– Je te remercie d’avoir pris le temps de cette rencontre et de cet entretien!

– Merci à toi !

– До скорого! / da skorava = A bientôt !

 

 

 

 

One Response to "Thomas Béguin, créateur de Russie.fr. Интервью"
  1. Dobriy vetcher Ania!
    Merci pour cette interview, je connaissais ce site avec la page fb sans vraiment m’y intéresser mais là, sa me donne envie d’en savoir plus ! A suivre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages
PageLines