Linda de l'Université de Bergamo, étudiante Erasmus qui est venue en France pour faire du russe

Linda Perin, jeune italienne étudiant le russe en France ! Линда Перин

Publié par

Je vous présente Linda Perin, étudiante Erasmus en Master Etudes Slaves à l’Université Stendhal-Grenoble 3. Pourquoi a-t-elle décidé d’apprendre du russe il y a quelques années ? Quel a été son parcours, en Italie, en Russie et en France ? Dans quels endroits a-t-elle vécu en Russie ? Elle a accepté de nous en parler dans cette interview :

Transcription de la vidéo :

– Привет, Линда!

– Привет, Аня!

– Je vous présente Linda Perin…

– Bonjour !

– … étudiante Erasmus à Grenoble, qui est venue en France pour apprendre le russe ! Cela m’a paru hors du commun et j’ai décidé de l’inviter pour une interview. Pourrais-tu nous raconter ton parcours “en russe” et en Russie ?

– D’accord. Comme Ania l’a dit, je suis venue pour un semestre à l’Université de Grenoble, lors de ma deuxième année de Master. J’aime beaucoup mes études ici, j’ai pu rencontrer beaucoup d’étudiants russes.

J’ai commencé à apprendre le russe au lycée linguistique où à la troisième année du lycée j’avais le choix entre le russe et l’allemand. J’ai aimé faire du russe dès le début. C’est vrai que l’alphabet n’est pas le même et il n’y a pas beaucoup de mots qui ressemblent aux nôtres, mais je me suis rapidement familiarisée avec la langue russe. J’avais un professeur italien qui nous apprenait le russe, mais il y avait aussi un professeur russe.

– Tu prenais des cours particuliers ?

– Non, c’était dans le cadre de mes études au lycée linguistique. Dès la deuxième année où je faisais du russe j’ai fait un échange : un lycéen de Saint-Pétersbourg était venu chez moi, et ensuite j’ai pu partir chez lui une semaine. J’étais en plein centre ville, près de la forteresse Pierre-et-Paul (Петропавловская крепость / Pitrapavlavskaïa krépast’). Cette ville m’avait paru très différente de chez moi, tout était différent dès que j’avais quitté l’aéroport ! Et quand j’y suis retournée quatre ans plus tard, la ville avait énormément changé !

Forteresse Pierre-et-Paul, fondée en 1703 par Pierre le Grand en même temps que la ville de Saint-Pétersbourg
Forteresse Pierre-et-Paul à Saint-Pétersbourg

A la fin du lycée, j’ai préparé une dissertation sur les éléments de l’absurde dans le roman de Bulgakov “Maître et Marguerite” ( Мастер и Маргарита / mastir i margarita). Et j’ai décidé de poursuivre les études de russe en m’inscrivant à l’Université de Bergamo, en Langues et Littératures Etrangères. J’ai donc continué à étudier le russe, mais aussi le français. En deuxième année de fac, je suis retournée en Russie. Je suis partie cette fois un mois à Moscou pour suivre des cours de langues.

– Ah oui, tu es allée plusieurs fois en Russie, je ne savais pas tout !

– Oui, là j’habitais au foyer d’étudiants (общежитие / apchijitié) de l’Université de Moscou, dans ce bâtiment immense et très spectaculaire.

La plus grande université de Russie fondée à l'initiative de Mikhaïl Lomonossov
MGU, L’Université d’Etat Lomonossov de Moscou

– Tu étais dans l’un des gratte-ciel staliniens !

– Oui! Je prenais des cours de russe et j’ai pu bien visiter la ville.

La dernière fois que je suis allée en Russie, c’était l’année dernière quand j’étais en Master 1.  J’avais participé à un concours pour aller à l’étranger enseigner ma langue maternelle, et j’avais été retenue. Cette fois-ci je suis partie quatre mois à Pouchkine (=Пушкин), ville qu’on appelle aussi Tsarskoïe Selo (=Царское Село) et qui est à côté de Saint-Pétersbourg. J’ai donc enseigné l’italien à l’Université Pouchkine de Saint-Pétersbourg (ЛГУ), et aussi dans une école primaire. Et à côté je prenais des cours à l’université avec les étudiants russes.

– Génial ! Et pourquoi est-ce qu’on a appelé cette ville ainsi? (je fais ma prof, là…)

– C’est à l’honneur du poète Pouchkine qui avait étudié au lycée là-bas !

C'est le lycée que le grand poète russe Pouchkine avait fréquenté et où il était apparu devant un jury présidé de Gavrila Derjavine où il avait brillamment déclamé ses premiers poèmes.
Lycée de Tsarskoïe Selo où Pouchkine avait fait ses études

– Et quels sont tes projets ?

– Je vais tout d’abord préparer mon mémoire de Master, et après je voudrais soit travailler dans une entreprise comme interprète, soit enseigner – le russe, le français ou l’italien. Je reste ouverte à toutes les propositions !

– Merci Linda pour cette interview, qui est la première interview pour mon Blog Apprendre-le-russe-avec-Ania.fr ! Je te souhaite une très bonne continuation !

– Merci, et bonne continuation à toi ! Спасибо большое / spassiba balchoïé = merci beaucoup.

– Покa! /paka = Salut !

Всего доброго / fsivo dobrava = Bien à toi.

Crédit photo Okoguide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages
PageLines