Le retour au pays. Возвращение

Publié par

Nous venons de rentrer d’un voyage en Russie. Depuis le début de ce projet de blog j’y vais régulièrement, d’abord pour tourner de nouvelles vidéos, et ensuite pour passer du temps avec ma famille et mes amis.

Et puis, les filles grandissent, et je voudrais qu’elles connaissent bien mon pays d’origine – et bien sûr, qu’elles pratiquent la langue. Enfin, j’ai tout simplement envie d’y aller.

Cette fois-ci, nous avons essayé de ménager la chèvre et le chou : initialement prévue avec des élèves, cette escapade à Moscou a également réuni mes filles, leurs parents (l’équipe de tournage, donc), et leur mamie russe qui est venue nous rejoindre depuis la Sibérie !

Pari réussi ? La réponse est : oui. Car tout le monde semblait en profiter et la bonne humeur était de mise. Nous avons “affronté les grands froids” de fin février à Moscou et les festivités de la semaine grasse, pris le train pour aller découvrir d’anciennes capitales russes, et même… patiné.

Le sentiment que j’ai eu en arrivant à l’aéroport : je suis à nouveau toute petite ! En Occident, nous sommes chacun – une très grande personne. Même tout petits, les enfants sont si importants ! On les écoute, on les admire, on cultive cette grandeur. Chacun ses droits, ses intérêts, ses passions – et son compte en banque.

En Russie, nous ne pouvons que nous sentir en tant que partie de quelque chose de plus grand. Est-ce l’étendu du pays qui dicte cette perception ? Nous sommes irrésistiblement collectivistes. Même le bonheur – счастье / chiastié – a pour radical le mot partie (часть/tchast’) ! Et ça fait du bien de retrouver cette particularité du monde russe, et de se ressourcer auprès des siens. Même si la babouchka s’incruste, et que les amis débarquent sans prévenir !!!

Autrement dit, de retour dans le pays, je me suis sentie comme la fille de ce court film d’animation – un vrai bijou d’une minute et demie créé par Natalia Tchernycheva :

 

Christelle, Alexis, Catherine, Ania, Alice et Gérard devant la cathédrale Notre-Dame de Kazan sur la place Rouge
L’équipe (presqu’) au complet, à Souzdal !
11 Responses to "Le retour au pays. Возвращение"
  1. Bonjour Ania,
    Et bien la froid ne me fait même pas peur. D’abord parce que j’en ai connu de bien grands au Quebec mais aussi et surtout parce que lire ces mots que vous avez écrits : “En Russie, nous ne pouvons que nous sentir en tant que partie de quelque chose de plus grand. Est-ce l’étendu du pays qui dicte cette perception ? Nous sommes irrésistiblement collectivistes. ” m’a apporté immédiatement un forte onde de chaleur. Quelle magnifique description du collectivisme ! J’aime votre pays pour la seule magie de savoir faire couler des lits de braise sur le plus immense des glaciers. Et cette magie se multiplie pour moi dans toute forme d’art de ce grand pays ; tout autant qu’en regardant une vieille photo d’un habitant de la plus éloignée des steppes dont les rides sont partition d’une bien jolie symphonie.
    Si Dieu me prête vie, nous passerons la fin d’année à Moscou. Et croyez-moi,
    nous sommes déjà comme des enfants.
    Merci de votre communication.
    Que la vie vous soit douce à Vous et votre famille.
    Мишель

  2. Priviet Ania,

    Les vacances sont comme tout… elles ont une fin. Je suis bien aise de vous savoir tous bien rentrés et les jolies photos de famille, certainement pleines de souvenirs, vous aideront jusqu’au prochain voyage au Pays des Tsars.

    (…) Même si la babouchka s’incruste… (…) Profitez à outrance de votre babouchka, parce que le jour où elle deviendra babotcka…
    Moi qui n’ai plus de baboulki, elles me manquent cruellement.

    Vous êtes tous, visiblement, bien arrivé à destination et en bonne forme. Quoique, certains excursionnistes -un homme et une femme-, ont dû voyager en soute et mal chiffonnés dans une valise résolument inconfortable. Du reste, l’on se rend bien compte, sur la seconde image, qu’ils ont éprouvé moult difficultés à se déplier. 😀

    Amicalement,

  3. Petit film plein de poésie. Ce que vous dites de la Russie, votre pays, est bien beau aussi. Je ne le connais pas aussi bien que vous, mais je m’y suis toujours senti bien et j’y pense souvent, et toujours avec émotion et sympathie. J’aurais fait un bon Russe, je crois. J’y retournerai au plus tard en Novembre. Merci Ania.

  4. Bonsoir Ania
    Je suis comme une enfant quand je découvre vos nouveaux messages, vite j’ai envie de voir ! car je sais que ça va me faire plaisir de vous lire, vous retrouver en famille et là découvrir votre séjour en Russie, que du bonheur.
    J’aime beaucoup votre analyse sur la “grandeur ” , je pense que c’est vraiment ça.
    Merci pour tout : les vidéos , les photos , votre bonne humeur , tout quoi !
    Amicalement
    Joelle

  5. Здравствуйте Аня !
    Sympathique petit dessin animé!La fraîcheur des sentiments et la tendresse sont au rendez- vous!Même si la température devait être encore basse a Barnaoul,.votre cœur chaleureux a du accélérer la venue du printemps!
    спасибо…!До скорого
    Марк

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages
PageLines