Dans la ville de Vladimir. Во Владимире

Publié par

Je vous emmène à Vladimir, une ville d’environ 400.000 habitants, qui fait partie de l’Anneau d’or  de l’ancienne Russie.

L’anneau d’or – Золотое Кольцо – est cet espace situé au nord-est de Moscou entre la Volga et la Kliazma, délimité par d’anciennes cités princières. Vladimir se trouve à 160 km au sud de Iaroslavl, à 180 km au nord-est de Moscou, à 230 km à l’ouest de Nijni Novgorod.

L’anneau d’Or – Золотое Кольцо

Pour s’y rendre depuis la Capitale, il y a différents moyens de transports, mais nous avons choisi le train, et son charme particulier. Voilà donc une destination accessible depuis Moscou très facilement !

Voici donc une vidéo reportage, en complément des cours gratuits que vous trouverez en naviguant dans mon blog !

La cathédrale de la Dormition de Vladimir –  Успенский собор – ou Cathédrale de la Dormition de la Sainte-Vierge, Mère de Dieu – Собор Успения Пресвятой Богородицы.

La Dormition de la Sainte-Vierge (la Dormition correspond dans la religion catholique à l’Assomption de la Sainte-Vierge) est un édifice remarquable de l’époque pré-mongole de la Rus. La cathédrale de la Dormition est inscrite depuis 1992 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Historiquement, avant la domination de Moscou, c’était la cathédrale la plus importante de la principauté de VladimirSouzdal. C’est là que furent couronnés les princes de cette principauté et de celle de la Grande-principauté de Moscou.

Bâtie au 12ème siècle, la cathédrale servit de modèle à de nombreux autres construites plus tard, parmi lesquels la cathédrale de la Dormition de Moscou. La cathédrale de la Dormition de Vladimir est aussi un des rares édifices dans lesquels sont conservés des fresques réalisées par Andreï Roublev.

La cathédrale primitive en pierre blanche fut construite sous le règne d’André Ier Bogolioubski. Dès 1161 elle fut décorée de fresques. Elle s’appuie sur 6 pilastres, présente un aspect presque cubique, tout en gardant des proportions très élégantes. À l’intérieur comme à l’extérieur, ses formes semblent s’élancer vers le ciel.

La porte d’Or (ou Porte dorée) est un édifice inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle ne possédait pas d’équivalent dans l’Europe du Moyen Âge.

La Porte dorée – Золоты́е воро́та-  fut construite de 1158 à 1164 à la demande du prince André Ier Bogolioubski. La fin de sa construction est marquée par la consécration de la chapelle en pierres blanches qui la surmonte et la domine, dédiée à Notre-Dame.

Ses caractéristiques et ses formes sont représentatives des édifices de l’époque (décorations modestes, pierres blanches, coupole…). C’est un peu une église en miniature.

Le prince Andreï la rêvait toute en or, sachant qu’elle serait en réalité recouverte de feuilles de cuivre doré qui la feraient étinceler avec éclat au soleil et étonneraient les gens.

Outre son caractère défensif, la porte fait également office d’arc de triomphe, et a une fonction religieuse. La Porte d’Or était l’Entrée solennelle dans la partie la plus riche de la ville, celle des princes et des boyards – Боярин – c’est-à-dire les aristocrates orthodoxes (non grecs).

A l’époque, les remparts entouraient Vladimir et on pouvait y entrer par sept portes. Outre la Porte d’or, il y avait autrefois la Porte de cuivre, la Porte d’argent, la Porte d’Ivan, la Porte du commerce, la Porte de la Volga, et la Porte d’Irinina.

En 1991, les reliques de saint Séraphin de Sarov, purent être vénérées par les habitants de Vladimir à la Porte d’or lors de leur transfert de Saint-Pétersbourg à Divyevo.

Saint Séraphin nourrissant l’Ours

Au milieu des années 1990 furent insérées au-dessus des façades et comme dans le passé ancien de la porte, des icônes de Notre-Dame à l’ouest et du Christ à l’est.

Dans la chapelle Notre-Dame se tient une exposition sur l’histoire militaire. Elle retrace les évènements dramatiques de février 1238 : la défense de la ville de Vladimir à l’époque de l’invasion mongole ordonnées par le khan Batu, petit-fils de Gengis Khan.

L’exposition présente aussi  des armes et des équipements militaires de différentes époques, des souvenirs de héros de Vladimir.

La cathédrale Saint-Dimitri – Дмитриевский собор – également classée par l’UNESCO à la liste du patrimoine mondial de l’humanité est aujourd’hui ouverte au public en tant que musée.

Construite pour la cour princière, à l’initiative de Vsevolod III, entre 1191 et 1997, lors d’un règne très prospère de la ville de Vladimir. La cathédrale est consacrée en l’honneur du saint martyr Démétrios de Thessalonique.

La cathédrale Saint-Dimitri est réputée pour la beauté de ses bas-reliefs. Six cent sujets différents, représentants des saints, des créatures mythiques ou réelles. La plupart sont des originaux, et certains ont été remplacés par de nouveaux lors de la restauration à l’identique, qui eut lieu au 19ème siècle.

On peut admirer à l’intérieur de la cathédrale quelques fragments de fresques du 12ème siècle et, parmi ceux-ci, des éléments de la composition du jugement dernier. Les sujets sont disposés de la même manière au bas de la courbure de la voûte et présente les mêmes personnages que dans la Cathédrale de la Dormition : les apôtres derrière lesquels se tiennent des anges).

L’église n’est pas très grande. Elle a été conçue comme simple lieu de culte pour la famille princière.

Est-ce qu’une vidéo comme celle-ci vous semble utile, en plus des cours gratuits de grammaire et des vidéos de vocabulaire ? Dites-moi ce que vous en pensez dans vos commentaires !

Quant à moi, je remercie les élèves de ma formation qui m’ont accompagnés dans ce voyage, et qui reconnaîtront ces lieux que nous avons traversés ensemble…

14 Responses to "Dans la ville de Vladimir. Во Владимире"
  1. Chère Ania,

    Heureux que vous ayez fait ce beau voyage jusqu’à Kostroma avec vos élèves.
    Vous nous rappelez là de beaux souvenirs puisque nous y étions au mois de septembre … sans la neige …
    Comme toutes les villes de l’Anneau d’Or, Kostroma est en effet très belle et intéressante à découvrir.

    Merci de cette sympathique vidéo qui contribue encore à la découverte de votre beau pays et à la motivation de l’étude de sa langue.

    Pierre.

  2. Priviet Ania, Merci pour cette introduction à une ville autre que Moscou ou St Petersburg. La cathédrale est superbe, d’accord, mais j’aimerais mieux savoir comment vivent les gens, les maisons d’habitations, les rues, les commerces. En France on est dans le noir quant à la vie quotidienne contemporaine des Russes. On vit encore sur des clichés de l’époque soviétique.

  3. Pour moi : Vidéo utile? Oui. Et surtout vidéo agréable. L’émotion est dans les quelques images et même dans la voix. Vous avez renforcé mon envie d’aller à Serguiev Possad. J’ai adoré. J’irai a Vlabimir. Merci Ania.

  4. Bonjour Ania,

    Pardonnez-moi, car pourquoi vous ai-je parlé de Kostroma ?
    Bonne question, à laquelle je ne peux répondre moi-même !
    Mais Vladimir aussi est très belle, et les fresques de la cathédrale y sont magnifiques ; et s’il n’y avait que cela, les anciennes villes princières sont tellement attachantes, surtout spirituellement.
    Lorsque vous irez à Kostroma, allez à l’église de l’Epiphanie, et vous y verrez l’une des plus belles et intéressantes icônes de Russie.
    Je ne vous en dit pas davantage …

    Compliments et félicitations pour tout ce que vous faites pour vos élèves, et pour ceux, dont je suis, qui vous suivent de loin …

    Bien à vous,
    Pierre

  5. Bonjour Ania
    Oui ce genre de vidéo m’intéresse, il est utile de connaître l’histoire d’une ville et de sortir un peu de Moscou ou St Petersbourg 🙂
    Je serais moi aussi intéressée par la vie quotidienne des habitants de ces villes plus petites .
    Merci beaucoup pour votre investissement à enrichir notre vision de la Russie et l’apprentissage de la langue !
    Joëlle

  6. Joli reportage sur Vladimir. Nous y sommes allés au mois de juin 2017, c’est plus attrayant que l’hiver! J’aime voir vos filles faire de la balançoire au son d’une jolie chanson. Nous étions ,en route pour Serguiev Posad, notre ville jumelle.
    Merci Ania !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages