Alexandre Blok, poète de l’Age d’argent. Александр Блок

Alexandre Blok était, dit-on, un bel homme aux gestes lents, aux yeux graves et à la voix profonde.

Poète emblématique de l’Age d’argent, il écrivait comme un musicien compose – en entendant des voix, des mélodies, des chants…

Alexandre Blok est né en 1880, d’un père professeur de droit à l’Université de Varsovie et d’une mère écrivain et traductrice.

Après la séparation de ses parents, il passe son enfance dans la famille de sa mère, entre St.Pétersbourg et une résidence secondaire à Chakhmatovo près de Moscou. Son grand-père maternel, botaniste, est recteur d’université. Pendant ses études de lettres à l’Université de Saint-Pétersbourg, en 1903, il se marie avec Lioubov Mendeleïeva, la fille de l’illustre chimiste Dmitri Mendeleïev. Cette même année, il commence à publier ses premiers poèmes dans la revue de Merejkovski Voie nouvelle, encouragé par ses nouveaux amis, poètes Andreï Bély et Valériï Brussov.

Dans son autobiographie, le poète dit que “tous les poèmes depuis 1897 peuvent être considérés comme le journal de sa vie intérieure”.

Alexandre Blok
Alexandre Blok – Александр Блок

Alexandre Blok s’inscrit dans la lignée des poètes-symbolistes

Eux-mêmes inspirés par le poète et théologien Vladimir Solovjev que, très jeune, il rencontre brièvement.

En 1904 sort son premier recueil de poèmes lyriques La Belle Dame (“Стихи о Прекрасной Даме”), qui forme le premier volume d’une trilogie. Transposant son amour humain en expérience mystique, il voit en sa fiancée la Belle Dame, la Vierge des portes célestes.

Le second volume est constitué de plusieurs cycles dont La Ville – Город – et Le masque de neige – Снежная маска – sont les plus connus. Ce volume marque sa désillusion, la retombée dans un monde lourd en catastrophes, où raillerie et conflits traduisent la vulgarité de la vie. D’après Blok, “la révolution 1905 lui a fait prendre de la distance avec le mysticisme enfantin”. C’est le thème social qui prévaut dans son œuvre de cette période (même s’il était déjà présent un peu avant, notamment dans le cycle Carrefours). La monstruosité de la ville, la condition des ouvriers. Le thème de la Patrie est désormais omniprésent dans ses écrits. La Russie, comme la Belle Dame, est une entité mystique (le Châtiment, 1911, les Scythes 1918).

Peu à peu le mysticisme se change en ironie et en pamplets

Notamment dans les drames “lyriques” (la Baraque de foire 1906, la Rose et la Croix 1912). Dans ses articles des années 1908-1917, il s’attarde sur les problématiques de la relation entre le peuple et l’intelligentsia, la Russie et l’Occident, il réfléchit sur l’histoire de la culture et de son état actuel, sur le progrès

Le troisième volume, également en plusieurs cycles est le plus fort, le plus classique aussi. Il annonce la destinée tragique de la Russie. Blok tente, à travers ce dernier volume, de trouver sa propre place entre ses élans mystiques, ses idéaux, et le matérialisme de l’existence.

maison d'Alexandre Blok - Музей-усадьба Александра Блока "Шахматово"
Maison-Musée d’Alexandre Blok à Chakhmatovo  – Музей-усадьба Александра Блока в Шахматово

Blok était de ces intellectuels qui ont accepté la révolution.

Cet évènement lui a inspiré les Douze (1918), épopée de douze gardes rouges, à l’image des douze apôtres, résonnant de bruits, de musique et de chants populaires, et annonçant la chute du vieil univers. La révolution née des forces de la nature, l’image de fille de joie Kat’ka comme symbole de la Russie (tu as joué avec des officiers, joue donc avec des simples soldats maintenant !)

Dans ses écrits des années 1917-1918 il appelait l’intelligentsia à la construction d’une nouvelle culture “synthétique”. Ce sont ses articles Intelligentsia et révolution, Art et révolution, Lettre sur le théâtre et d’autres, dans lesquels Blok est resté fidèle à ses idées : la force créatrice et transformatrice de l’art, l’art universel qui nivèle la différence entre le créateur et le peuple.

Alexandre Blok en 1907
Alexandre Blok en 1907

La révolution, dernier espoir, sera aussi le dernier enchantement de cet homme

Lui qui a rêvé d’absolu sur terre (le Naufrage de l’humanisme, 1919) meurt en 1921, ayant tenté toute sa vie – c’est-à-dire dans toute son oeuvre – de transmettre ses visions mystiques de l‘autre monde, qu’il entendait comme un musicien ou un mystique.

Ночь, улица, фонарь, аптека,                          La nuit, la rue, le réverbère, la pharmacie,

Бессмысленный и тусклый свет.                    Une lumière absurde et blême.

Живи ещё хоть четверть века –                       Vis même encore  un quart de siècle,

Всё будет так. Исхода нет.                                Tout sera ainsi. Pas d’issue.

 

Умрёшь – начнёшь опять сначала                  Tu mourras – tu recommenceras tout

И повторится всё, как встарь:                          Et tout se répétera comme jadis :

Ночь, ледяная рябь канала,                             La nuit, les ondulations glacées du canal,

Аптека, улица, фонарь.                                     La pharmacie, la rue, le réverbère.

10 октября 1912

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à l’enrichir par vos commentaires !

Leçons dans la même catégorie

La cage d’escalier – une pièce de théâtre de Ludmila Petrouchevskaïa. Лестничная клетка

Cet article fait suite au précédent. Comme pour la pièce L'amour, je vous propose ici un extrait de la pièce en russe, avec la traduction. Bonne lecture ! Dans une pièce en un acte se déroulant à huis-clos, Petrouchevskaia met en jeu deux hommes et une femme qui pourraient faire croire à un triangle amoureux. Youra le bavard et Slava le taiseux sont deux clowns inquiétants, cruels, pathétiques, et drôles qui ne sont pas sans rappeler les personnages de Beckett, dans...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

L’amour – une pièce en un acte de Ludmila Petrouchevskaïa

Je reviens aujourd'hui sur mon travail de traductrice. "L'amour" et "La cage d'escalier", écrites en 1974, sont deux pièces de Ludmila Petrouchevskaïa, appartenant au recueil dramatique "L'appartement de Colombine". Nous les avons traduites avec Jean-Cyril Vadi il y a plusieurs mois, et sur le conseil de l'auteur, avons réuni une équipe de comédiens en septembre dernier pour retravailler la version française. J'en publie un extrait en russe et en...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

Maxime Gorki. Максим Горький

Aujourd'hui je vous présente ...Maxime Gorki ! Maxime Gorki, naît à Nijni Novgorod en 1868. Fils d’un ébéniste, il commence à travailler à onze ans et exerce plusieurs métiers. Il sillonne la Russie, se forme en autodidacte auprès des populistes, et s’initie au marxisme. Enfant pauvre, Gorki devient célèbre dès ses premières publications. Ses premiers récits (Makar Tchoudra, 1892 ; Tchelkach, La vieille Izerguil 1895) peignent des marginaux en rupture avec la...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

Le réalisme socialiste dans la littérature russe. Соцреализм

En Union Soviétique, à partir des années 30, le réalisme socialiste était la seule méthode de création possible. A la lecture des commentaires du cours La littérature russe après la révolution, en faire un sur ce mouvement culturel et politique est un scandale - voire un suicide ! Pourtant je n'enjamberai pas toute une période historique, malgré tout ce que l'on peut lui reprocher. Avant de passer au contenu du cours à proprement parler, une...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

L’écrivain russe Mikhaïl Boulgakov. Михаил Афанасьевич Булгаков

Vous qui apprenez le russe, vous savez sûrement qu'à la plume de cet écrivain appartient le roman préféré de mes compatriotes. Mikhaïl Boulgakov, né en 1891 à Kiev et mort en 1940 à Moscou, où plusieurs lieux nous rappellent son œuvre et témoignent de l'amour que les russes lui portent. Contemporain par l'âge de Pasternak ou Maïakovski, il devient écrivain sur le tard, en 1920, après avoir été contraint d'abandonner sa...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

La littérature russe après la révolution. После революции

« Comment osez-vous vous prétendre poète et gazouiller gentiment comme un pinson ? Alors qu’aujourd’hui il faut s’armer d’un casse-tête pour fendre le crâne du monde ! » Vladimir Maïakovski La littérature du "nouveau pays" est appelée au service de la révolution. Ceux qui acceptent sont peu nombreux ; la plupart des hommes de lettres dénoncent le complot bolchevik contre le peuple russe. De nombreux auteurs comme Bounine ou Kouprine fuient à l’étranger....

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

Alexandre Blok, poète de l’Age d’argent. Александр Блок

Alexandre Blok était, dit-on, un bel homme aux gestes lents, aux yeux graves et à la voix profonde. Poète emblématique de l'Age d'argent, il écrivait comme un musicien compose - en entendant des voix, des mélodies, des chants... Alexandre Blok est né en 1880, d'un père professeur de droit à l'Université de Varsovie et d'une mère écrivain et traductrice. Après la séparation de ses parents, il passe son enfance dans la famille de sa mère, entre St.Pétersbourg et...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

L’âge d’argent. Серебряный век

Quand j'étais petite j'aimais beaucoup l'été. Les écoliers, collégiens et lycéens russes sont en vacances trois bons mois à partir de fin mai ! C'était énorme, je savais que le temps allait être long chez mes grands-parents au fin fond de la Sibérie ! Mais je ne partais pas en vacances les mains vides : nous avions une belle liste de livres à lire avant la rentrée. Alors, je pêchais sur les étagères quelques-uns des titres nécessaires, et je savais que je trouverais le reste...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

Traduction des pièces de Ludmila Petrouchevskaïa. Людмила Петрушевская

Un article pour apprendre ... à me connaître. Traduire, c'est une de mes passions.Activité courante pour quiconque maîtrise une langue étrangère, c'est pour moi avant tout un moyen de faire découvrir aux lecteurs francophones des œuvres littéraires russes, et comme il s'agit ici de pièces de théâtre - les faire vivre sur une scène française ! Une rencontre se profile ... et pourquoi pas avec vous ? Ludmila Petrouchevskaïa est une grande dame de littérature en Russie. Née...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

Evguéni Grichkovets : Je ne suis pas Charlie. J’ai peur.

Je partage avec vous cet article écrit par l'auteur, metteur en scène et comédien Evguéni Grichkovets dans son journal hier. Point de vue venu d'un autre pays. Cliquer pour voir l'original de l'article en russe. "Bonjour ! Ceci est mon premier article en 2015. Je ne suis pas Charlie ! L'année commence très mal. Horriblement mal ! Aucun être humain doté de raison n'attendait de cette année rien de bon, mais il y avait comme un sentiment ou un espoir, que la page...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

Le Slynx de Tatiana Tolstoï. “Кысь”

Dans le roman le Slynx écrit entre 1986 et 2000, Tatiana Tolstoï propose une vision post-apocalyptique du monde après l'Explosion qui fait allusion à celle de Tchernobyl. La civilisation est détruite, les gens sont renvoyés à un état de vie rudimentaire. Dans cette contre-utopie, Tatiana Tolstoï raconte la triste existence de ce peuple redevenu primitif, fait de rares survivants et de mutants réduits à manger des souris. Ils sont privés de leur culture, étant dirigés par un...

Etudier ce cours ou réviser cette leçon

4 Commentaires

  1. MORI

    Merci pour ce partage et vos vidéos Ania. Je suis régulièrement vos vidéos, потому что я студент и учу русский язык на филологическом факультете (pardon si je fais quelque fautes, ça ne fait pas longtemps que j’étudie le russe). Je connais ce poème par cœur car je l’ai étudié. Merci pour ce partage et bon courage dans votre démarche. J’essaie également de rapprocher nos deux pays (même si ce n’est pas toujours facile).

    Réponse
    • Ania Stas

      Спасибо, Фредерик! Удачи Вам!

      Réponse
  2. Céline Zorgui

    Très intéressant. C’est vrai qu’il est important de connaître le contexte culturo-idéologique pour apprendre une langue

    Réponse
    • Ania Stas

      Tout-à-fait !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *