Groupe folk russe

De la tradition et de l’humour. Отава ё.

Publié par

Depuis 2005, le groupe de St Petersbourg revisite avec un humour très russe des chansons et des airs devenus traditionnels, issus de l’époque soviétique, et jusque là tombés dans l’oubli.

Les 6 musiciens d’Otava Yo* cultivent l’autodérision, dans leurs clips comme sur scène. Ils ont un look en adéquation  avec les stéréotypes associés à la Russie, dans l’imaginaire des étrangers comme des russes : chapka en éventail et débardeur de coton blanc façon “marcel” comme on dit en France.

“Chez nous, ce maillot s’appelle – майка алкоголичка – maïka alkagalitchka/ maillot de l’alcoolo, et la chapka – шапка-ушанка – chapka ouchanka/chapka à oreillettes.”

photo du groupe Otava Yo (Отава Ё)

“Отава ё” a a été fondé par trois musiciens issus du groupe russe de musique celtique Reelroad. Ils ont commencé a jouer dans la rue, à Saint-Pétersbourg, de la musique celtique. Mais comme ils réunissait une foule toujours plus importante de spectateurs, ils ont dû arrêter de jouer dans la rue pour se produire sur scène, dans des clubs. Le groupe a ainsi réfléchi à de nouveaux arrangements, et de nouvelles chansons sont nées de cette contrainte bénéfique.

Je m’arrête un instant sur le nom du groupe. “Otava” n’a rien à voir avec le Canada. C’est un vieux mot russe qui a presque disparu. Dans un entretien, j’ai lu qu’ Alexey Belkin explique que ce mot désuet désigne “cette jeune herbe qui a poussé deux semaines après avoir été fauchée. Par exemple, le 1er Juillet l’herbe est fauché, et déjà deux semaines plus tard, une nouvelle herbe nait – l’otava”.

Quant au « ё », c’est la septième lettre de l’alphabet russe. Là aussi, si la référence au rap saute aux oreilles, il y’a derrière ce son une autre histoire. Ainsi Alexey poursuit : “une réforme avait tenté de faire disparaître le « ё » de la langue écrite, pour le remplacer par le “e” : “Le mot « ёлка » – iolka /sapin, dans les livres et les documents s’écrit « елка ». Même dans les passeports on n’écrit plus « ё ». Ça ne nous plaisait pas du tout. Pour les étrangers, il est généralement très difficile de comprendre tout cela – où écrire « e » et où écrire « ё »”.

Les musiciens se qualifient eux-mêmes de “bouffons modernes”, et s’inscrivent ainsi dans la lignée des ménestrels vagabonds d’avant la révolution. Ils jouent une musique rythmée, vivante, à l’énergie communicative, empreinte de nostalgie pour les choses simples – les petits plaisirs de la vie campagnarde. Et tout ça avec humour et légèreté.

Le directeur du Viljandi Folk Music Festival, en Lettonie, les a appelés « le miracle russe de l’année ».

“Отава ё” réinvente la plupart des chansons et des airs qui ont été très populaires en Russie soviétique. Des tubes injustement oubliés, comme par exemple une chanson d’Edouard Khil – Эдуард Анатольевич Хиль – connu aujourd’hui sous le pseudonyme de M. Trololo.
Très populaires à St Petersbourg, où ils jouent régulièrement, ils ont également fait la tournée des célèbres festivals folk d’Europe.

L’ambiance très joyeuse et survoltée d’une grande partie de leurs morceaux évoque les fêtes de village – les danses, l’ivresse et les rondes.

Discographie :

Под аптекой, sorti en 2006, qui fait la transition avec Reelroad. On y trouve des influences irlandaises, bretonnes (La Sansonette), italiennes (Saltarella / Tarantella) et une reprise endiablée de L’Hymne à la Joie de Beethoven.

Жили-были (Jili-Bili / Il était une fois), sorti en 2009 fait encore une part belle à la danse avec des Kadril un peu rock’n roll, Gavotes, Riorita espagnole et Finnish Polka au final étourdissant ; la musique bretonne est toujours présente avec une air traditionnel rebaptisé Little Crawfish Ivan.

Рождествo (rajdistvo / Noël) composée de chants de Noël avec des invités qui ajoutent une instrumentation encore plus diversifiée au groupe (nyckelharpa suédoise, kantele finlandaise, vielle à roue, violoncelle, viole, contrebasse…).

What Are Those For Songs!, sorti en 2015. L’instrumentation principalement acoustique est composée pour l’essentiel d’instruments traditionnels celtiques et russes. L’album est très dansant et plutôt explosif, mais il y’a aussi de belles balades envoûtantes.

Et voici, pour vous une chanson de marins, traditionnelle bretonne extraite de l’album live “Дайте Маленькое Времечко Весёлому Побыть” à Glavclub 🙂

*Alexey Belkin : Chant, flûte russe, psaltérion, cornemuse, Dmitri Chikhardin : Chant et violon, Alexey Skossyrev : Chant et guitare, Piotr Sergueev : Derbouka et percussions, Iulia Oussova : Chant et violon, Timour Siguidin : Guitare basse

Pour les contacter : ohs @ mail.ru (enlever les espaces) / tel : +7 921 637 8768

Alors, en attendant de les écouter en concert à St Petersbourg, faites-vous plaisir avec leurs clips 😉 

2 Responses to "De la tradition et de l’humour. Отава ё."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages
PageLines