4,71 sur 5 | 7 avisPour confirmer, la note de /5, veuillez appuyer une nouvelle fois, merci !

Alphabet russe de A à Z (et de А à Я)


Nous allons voir ensemble chaque lettre de l’alphabet cyrillique russe une à une. Vous trouverez d’abord un aperçu global de chaque caractère cyrillique. Ensuite, pour aller plus loin, je vous présente en 3 parties et 6 vidéos les caractères un à un. A chaque partie correspond donc 1 vidéo de 11 lettres et ses exercices pour bien les prononcer.
Entraînez-vous en regardant et en écoutant ces vidéos plusieurs fois afin d’arriver à répéter et prononcer correctement après moi.
Mais avant tout et pour ceux qui souhaitent juste un rappel, le tableau des correspondances :

Prononcer l’alphabet cyrillique avec un accent parfait

Tableau complet des 33 caractères
Voyelles, consonnes sourdes, consonnes sonores, signe dur & signe mou
Lettre russePhonétiquePrononciationType
А а[ɑ]a de « Alphabet »Voyelle
Б б[bɛ]b (bé) de « bébé »Consonne sonore
В в[vɛ]v (vé) de « vacances »Consonne sonore
Г г[gɛ]gué de « guérande »Consonne sonore
Д д[dɛ]d (dé) de « délibéré »Consonne sonore
Е е[jɛ]yé de YelenaVoyelle
Ё ё[jo]yo de yogaVoyelle
Ж ж[ʒɛ]jé de JérémieConsonne sonore
З з[zɛ]z (zé) de zébreConsonne sonore
И и[i]i de IvanVoyelle
Й й[i kratkoje]ï de aïlConsonne sonore
К к[k]k de « Kremlin »Consonne sourde
Л л[ɛl]l (elle) de « lune »Consonne sonore
М м[m]m (èm) de « matriochka »Consonne sonore
Н н[ɛn]n (èn) de « nez »Consonne sonore
О о[o]o (o) de « Onéguine »Voyelle
П п[pɛ]p (pé) de « Paris »Consonne sourde
Р р[ɛr]r (èr) de « rose »Consonne sonore
С с[ɛs]s (èsse) de « Sibérie »Consonne sourde
Т т[tɛ]t (té) de « téléphone »Consonne sourde
У у[ou]ou de « oui »Voyelle
Ф ф[ɛf]f (éf) de « France »Consonne sourde
Х х[ha]k de « hockey »Consonne sourde
Ц ц[tsê]tsé de « tsar »Consonne sourde
Ч ч[tchê]tché de « Tchékhov »Consonne sourde
Ш ш[cha]tch de « Shakespeare »Consonne sourde
Щ щ[ch’a]ch de « chien »Consonne sourde
ъ[tviordy znak]non prononcéSigne dur : la consonne précédente reste dur
jamais au début d’un mot
ы[ɨ]mix de ‘i’ et ‘ou’Voyelle
ь[miahki znak]non prononcéSigne mou
la consonne précédente
reste molle
jamais au début d’un mot
Э э[ê]é de « éros »Voyelle
Ю ю[ju]you de « Youri »Voyelle
Я я[ja]ya de « Yannick »Voyelle

Apprendre l'Alphabet russe avec Ania Stas – Introduction


Comparer l'alphabet russe et l'alphabet hébreu (nom des lettres, graphie, prononciation)
Tableau de comparaison entre l’alphabet russe et l’alphabet hébreu (nom des lettres, graphie, prononciation)
Sommaire


Transcription de la vidéo :
– Привет, Даниэль !

– Привет, Аня !

– Aujourd’hui nous allons commencer à apprendre l’alphabet russe.

– D’accord !

– Puisque toi et moi, nous allons partir à Moscou bientôt …

– Quel chanceux je fais !

– … il va falloir que tu passes par cette phase-là, il n’y a rien à faire ! Tout comme nos spectateurs qui pourrait vouloir lire les mots en russe sur le blog. Cela servira aux visuels ! Ce n’est pas le seul alphabet cyrillique, il y’en a six autres. Serbe, bulgare, biélorusse, ukrainien, monténégrin et macédonien, ces langues slaves utilisent également des alphabets cyrilliques. Il y a trente-trois lettres, on va les faire en trois fois et on va commencer tout de suite par les onze premières lettre de l’alphabet russe.

Reconnaître les 11 premiers signes de l’alphabet russe

Alphabet russe partie I – NOUVELLE VERSION👇voir description



– Tu es prêt pour la première leçon de l’alphabet ?

– Je suis très prêt !

– Très prêt ? Tu es prêt = Ты – готов / Ty gatof. Ça commence par un A.

– A – très facile !

– Oui, jusque là tout va bien ! A comme Африка / Afrika. Б [bɛ], la deuxième lettre c’est aussi un [bɛ], mais qui s’écrit comme ça : Б.

– Б comme dans…

Б comme dans Байкал = Baïkal. В – [vɛ]. C’est un [vɛ].

– Mince, c’est un faux ami alors !

– Oui, ce n’est plus un [bɛ] mais un [vɛ]. A, [bɛ], [vɛ]: A, Б, B ! B comme dans Венеция / Vinétsia. Quatrième lettre: Г – [gɛ].

– Comme un L renversé !

– Oui, mais c’est un [gɛ], comme dans гитара = guitare. Д – [dɛ].

– Ah, c’est ma lettre préférée ! Д comme Даниэль.

– Oui Д comme Даниэль, cette lettre a deux petits pieds sur les côtés. Д comme Достоевский / Dastaïevski = Dostoïevski. E – [jɛ].

– Encore un faux ami ! Donc ce n’est pas un [∂] mais un [jɛ].

– Oui, cette lettre se prononce [jɛ]. Après le E (comme dans le mot Европа / Yevropa), Ё – [jo].

– [jo]. Donc un E avec le tréma.

– Oui, il y a très peu de mots qui commencent par cette lettre, par exemple ёж. Lettre suivante, Ж – [ʒɛ].

– C’est très joli !

– Oui, autrefois il y avait beaucoup de très belles lettres, il en reste quelques unes, comme cette petite araignée. Ж comme dans le mot жёлтый / jolty, qui veut dire jaune, ce mot commence par le même son en russe et en français.

Жёлтый.

– Après, ceci n’est pas un chiffre mais une lettre : З – [zɛ]. З comme dans закуски / zakouski. И – [i]. Un peu comme le N français, mais le trait au milieu est inversé.

– D’accord.

И comme dans le mot икона / ikona = icône. Й – [i kratkoje].

– [i kratkoje].

– Cela veut dire « i court ». C’est le son [j]. La lettre И avec un petit toit au dessus. Й comme dans le mot йогурт / yogourt.

– D’accord.

– Voilà les onze premières lettres ! Si on devait les répéter, tu vas le faire après moi :

А

Б – [bɛ]

В – [vɛ]

Г – [gɛ]

Д – [dɛ]

Е – [jɛ]

Ё – [jo]

Ж – [ʒɛ]

З – [zɛ]

И – [i]

Й – [i kratkoje]

11 premières lettres de l’alphabet cyrillique
Lettre russePhonétiquePrononciation
А а[ɑ]a de « Alphabet »
Б б[bɛ]b (bé) de « bébé »
В в[vɛ]v (vé) de « vacances »
Г г[gɛ]gué de « guérande »
Д д[dɛ]d (dé) de « délibéré »
Е е[jɛ]yé de « Yelena »
Ё ё[jo]yo de « yoga »
Ж ж[ʒɛ]jé de « Jérémie »
З з[zɛ]z (zé) de « zébre »
И и[i]i de « Ivan »
Й й[i kratkoje]ï de « aïl »

Et pour terminer, voici en vidéo quelques mots simples pour y arriver :

Alphabet russe – exercices partie I

L’alphabet russe en vidéo de la 12ème à la 22ème lettre

Alphabet russe partie II – Apprendre le russe avec Ania


Transcription de la vidéo :
– Привет, Даниэль!

– Привет, Аня!

– On continue l’alphabet ?

– Avec plaisir !

– Donc, encore 11 lettres ! K [ka], facile ! Ça commence toujours par une lettre facile. K comme dans Кремль / kreml = le Kremlin.

– Kreml.

– Il n’y a pas le in à la fin. Л [ɛl] : cette lettre a un petit pied sur le coté.

– [ɛl] comme dans…

Л comme dans Луна / louna = la Lune. M [ɛm], la petite est la même que la grande. M comme dans матрёшка = matriochka. Après vient le Н [ɛn]. Cette lettre ne se prononce pas comme en français. Н comme dans нос / nos = le nez.

– Ce qui est bien c’est que les majuscules et les minuscules se ressemblent souvent.

– Oui ! O.

– M c’est M, O c’est O.

– M c’est M, N s’écrit différemment, O c’est O. En tout cas, tu vas voir, l’ordre des lettres de cette série va être presque comme dans l’alphabet latin. O comme dans Онегин = Onéguine.

П [pɛ] la lettre à trois traits. П comme dans Париж / parich = Paris.

– Париж !

– La lettre ж à la fin se prononce ch. P c’est le [ɛr]. A ne pas confondre П et P !

– P se roule en russe.

– Oui, comme en italien. P comme dans роза / roza = rose.

C [ɛs]. Dans l’alphabet russe il n’y a pas de lettre qui ressemble au dollar. C comme dans Сибирь / sibir’ = Sibérie.

T [tɛ], comme en français; la minuscule est la même que la majuscule. T comme dans телефон / tilifon = téléphone.

У [ou].

– У comme ou.

– Oui У comme ou, la lettre ressemble au Y. У comme dans Украина / oukraïna = l’Ukraine.

Ф [ɛf].

– Hou là !

– Oui [ɛf] s’écrit comme ça : Ф. C’est joli hein ? Ф comme dans Франция / frantsia = France, bien sûr !

– Excellent ! On recapitule ?

K

Л – [ɛl]

M

Н – [ɛn]

O

П – [pɛ]

P – [ɛr]

C – [ɛs].

T

У – [ou]

Ф – [ɛf]

Phonétique et prononciation de ces 11 signes de l’alphabet russe

Lettres 12 à 22 de l’alphabet cyrillique
Lettre russePhonétiquePrononciation
К к[k]k de « Kremlin »
Л л[ɛl]l (elle) de « lune »
М м[m]m (èm) de « matriochka »
Н н[ɛn]n (èn) de « nez »
О о[o]o (o) de « Onéguine »
П п[pɛ]p (pé) de « Paris »
Р р[ɛr]r (èr) de « rose »
С с[ɛs]s (èsse) de « Sibérie »
Т т[tɛ]t (té) de « téléphone »
У у[ou]ou de « oui »
Ф ф[ɛf]f (éf) de « France »

Donc, il n’y a pas le Q entre le [pɛ] et le [ɛr], les deux dernières lettres sont [ou] et [ɛf] au lieu de U et V, à part ces deux particularités l’ordre des lettres est le même qu’en français !

Vidéo pour pratiquer ces lettres de l’alphabet russe ainsi que celles que tu connais déjà

Ci-dessous une vidéo pour mettre en pratique cette leçon et la précédente :

Apprendre l'Alphabet russe avec Ania – Partie II, Exercices


N’hésitez pas à laisser un commentaire si cette leçon vous a été utile !

Récapitulatif des 22 premières lettres de l’alphabet russe

Cette partie vous aidera à retenir les premières 22 lettres russes, et à formuler les trois règles principales de lecture !

Maintenant vous connaissez les 2/3 des lettres russes ! Avant de passer à la suite, revisitons les lettres que vous avez déjà découvertes, d’une autre manière.

6 lettres russes proches du français

Elles s’écrivent et se prononcent quasiment de la même manière :

Lettres qui sont les mêmes en russe et en français
Lettres qui sont les mêmes en russe et en français

Autrement dit, les minuscules de K, M et T sont les mêmes que les majuscules, en plus petit.

Quelques mots avec seulement ces 6 lettres :

как = comme, comment

кто = qui

там = là-bas

мат = gros mot (très important car il y’en a beaucoup en russe ! Pour progresser en la matière, il faudra bien apprendre les lettres russes jusqu’à la 33ème !) 🙂

мама = maman

кот = chat

том = tome

атом = atome

(on prononce « atam », l’accent tonique tombe sur la première a et c’est pour ça que le o va se prononcer a)

каток = patinoire

тема = sujet, thème

Les lettres russes qui existent en français mais ne se prononcent pas de la même manière

Lettres qui existent en français mais ne se prononcent pas pareil
Lettres russes qui existent en français mais ne se prononcent pas pareil

Pour mieux les retenir, voici encore queques mots utiles :

он / on = il, lui

она / ana = elle

нет / niet = non

весна / visna = printemps

утро / outra = matin

рано / rana = tôt

курс / kours = cours

ё-моё! / ïomaïo = interjection qui peut vouloir dire beaucoup de choses, disons comme « Saperlipopette ! »

Première règle de lecture

Vous avez remarqué la première règle de lecture ? Inaccentuées, les lettres O et E ne se prononcent pas telles quelles, mais plutôt A et I, comme dans les mots

она / ana = elle

весна / visna = printemps

утро / outra = matin

рано / rana = tôt

атом / atam = atome

En effet, en russe on n’articule pas les voyelles aussi bien qu’en français. Le résultat est qu’il faut se souvenir sur quelle voyelle tombe l’accent tonique, et faire en fonction, c’est à dire bien prononcer la voyelle accentuée, et « moins bien » celle qui ne l’est pas… La bonne nouvelle : sur mon blog, je marque toutes les voyelles accentuées en gras !

Deuxième règle de lecture

La deuxième règle de lecture : les consonnes à la fin des mots se prononcent. Par exemple :

как / kak

кот / kot

нет / niet

курс / kours

… même s’il s’agit des lettres H (ên) et M :

он / on = il, lui

там / tam = là-bas

(un peu comme si l’on devait écrire « onne », « tamme »)

Lettres russes qui n’existent pas en français !

Dans ce que nous avons vu jusqu’ici, il reste 10 lettres à revoir. Coupons encore une fois la poire en deux :

Lettres russes venant du grec
Lettres russes venant du grec

L’alphabet russe nous venant de Byzance, il contient nombre de lettres qui ressemblent aux lettres grecques, ainsi :

Г vient de gamma, qui s’écrit Γ γ

Д vient de delta, qui s’écrit Δ δ

Л vient de lambda, qui s’écrit Λ λ (d’ailleurs, suivant des polices, vous pourrez le rencontrer écrit Λ).

П vient de pi, qui s’écrit Π π

P vient de ro, qui s’écrit Ρ ρ

У (tout comme Y) vient de upsilon qui s’écrit Υ υ

Ф vient de fi, qui s’écrit Φ φ

Vous connaissez sûrement ces signes qui s’utilisent en mathématiques, le seul langage universel ! Continuez à vous exercer en déchiffrant ces lettres « grecques » dans les mots suivants :

горло / gorla = gorge

дело / déla = affaire

рот / rot = bouche

рок / rok = rock, mais aussi destin, et là c’est un vrai mot russe !

рок-н-ролл 🙂 et oui, en russe ça s’écrit comme ça

папа = papa

лук / louk = oignon

фон / fon = fond

фантом = fantôme

Les lettres à ne pas confondre :
П / pê et Л / el
П / pê et P / er

Et enfin, les lettres que j’ai gardées « pour le dessert » :

Les lettres russes qui n'existent pas en français
Les lettres russes qui n’existent pas en français

Les lettres Б / bê et В / vê sont à ne pas confondre.

Les voici dans quelques mots et prénoms que vous connaissez :

библиотека (… et je n’écris plus avec les lettres françaises ?)

базар = bazar

викинг / vikink = viking

Виктор / viktar = Victor

Владимир / vladimir

En russe, il existe deux lettres pour les deux prononciations différentes de la lettre française G, Г / guê et Ж / gê :

Галина = Galina, prénom féminin

гараж / garach = garage

Женева / ginéva = Genève

Гагарин = Gagarine

Ж va également souvent remplacer le J français, surtout dans les noms propres :

Жаклин Кеннеди = Jacqueline Kennedy

Жанна д’Арк = Jeanne d’Arc

La lettre З / zê ressemble un peu au Z français, et elle remplace le Z, voire le S quand ce dernier se prononce comme z :

роза / roza = une rose

зомби / zombi

бизнес / biznes = business

Зорро / zorra = Zorro 🙂

Il reste donc le И / i et le Й / ï, la première étant une voyelle, la deuxième (qu’on appelle le I court, « i kratkaé ») une consonne :

индиго / indiga = indigo

йод / ïot = iode

такси = taxi

сироп / sirop = sirop

май / maï = mai

Entre temps, vous avez probablement remarqué …
…la troisième règle de lecture.

Troisième règle de lecture

Lorsqu’un mot se termine par une consonne sonore (Г, Д, В, З, Ж), cette dernière devient sourde. Par exemple :

викинг / vikink = viking

йод / ïot = iode

Париж / parich = Paris

гараж / garach = garage

год / got = an, année

раз / ras = fois

Une consonne sonore, ou « voisée » – merci wiki – est « une consonne articulée avec vibrations des cordes vocales ». Au contraire, une consonne sourde est articulée sans de telles vibrations. Autrement dit, en prononçant une consonne sonore, nous entendons notre voix.

Dans les consonnes que vous venez de voir, il y a quelques paires de consonnes sonores / sourdes :

Consonnes sonores et sourdes
Consonnes sonores et sourdes

Lorsqu’on chuchote les lettres de la première ligne, ça donne celles de la deuxième ligne. Si l’on chuchote « баба » par exemple, qui veut dire grand-mère (et aussi nana, meuf, dans un registre pas très soutenu), ça donne « папа » !

Voilà pour le résumé des 2 premiers tiers de l’alphabet russe !

J’espère que j’ai été claire et que cela vous sera utile. Je vous propose maintenant de revoir quelques cours en faisant maintenant plus attention à l’écriture des mots. Vous verrez, vous allez pouvoir en déchiffrer plein !

Passons maintenant aux 11 dernières lettres.

Les 11 dernières lettres de l’alphabet russe

Alphabet russe partie III


Transcription de la vidéo :
– Привет, Даниэль!

– Привет, Аня!

– La dernière série de l’alphabet russe commence par le X [ha], le son h en russe est plus franc qu’en anglais. X comme dans le mot хоккей / hhakkeï = hockey.Ensuite, la lettre Ц [tsê].

– Ah oui…

– C’est vrai que dans cette partie de l’alphabet il y a quelques lettres un peu spéciales. Celle-ci, c’est comme la mouche tsétséуха цеце) ! Ц comme dans царь / tsar’.

Cette lettre qui suit, c’est Ч [tchê]. Comme ча-ча-ча, la danse cha-cha-cha ! Ou bien, pour parler russe, Ч comme dans Чехов / Tchehhaf = Tchékhov. Dans le nom de l’écrivain comme tu vois, il n’y a que cinq lettres en russe !

Une nouvelle lettre, le Ш [cha], comme chat, comme dans Шекспир = Shakespeare.

La lettre qui ressemble au Ш, le Щ [ch’a], le ch est plus mou et se prononce plutôt comme dans le mot chien. Щ comme dans Щелкунчик / chiélkountchik = Casse-noisette.

Ъ – c’est le signe dur = tviordy znak / твёрдый знак. Cette lettre s’utilise pour signifier que la consonne qui lui précède va rester dure, dans les cas où elle pourrait passer molle. Le signe dur ne peut jamais être au début d’un mot.

– Ah, celle qui vient ne s’emploie pas non plus au début d’un mot !

– Oui car la majuscule est grisée aussi. Il s’agit de la lettre Ы [ɨ] (également « y » dans les transcription des cours, pour différencier de i). Encore un son qui n’existe pas en français ! C’est comme si l’on mimait un sourire un peu crispé :-).

Encore une lettre que l’on ne verra jamais en début d’un mot : Ь, мягкий знак / miahki znak = le signe mou. Tout comme le signe dur, elle ne se prononce pas; elle rend molle la consonne qui précède.

Э [ê], c’est comme ça qu’on prononce le signe d’euro à l’envers, avec un seul trait au milieu au lieu de deux. Э comme dans le mot Эрос / éros.

Une lettre très jolie : Ю [ju] (comme le you anglais), comme dans Юпитер / youpiter = Jupiter.

Et la dernière lettre de l’alphabet russe c’est Я [ja] (comme ya = « moi-même »), le signe est un R à l’envers ! Я comme dans Баба Яга = Baba Yaga.

– Baba Yaga ! Et … c’est déjà fini ? 🙂
– Eh oui, maintenant tu sais tout, donc on récapitule les 11 dernières lettres de l’alphabet russe :

Récapitulatif des 11 dernières lettres

X [ha]

Ц [tsê]

Ч [tchê]

Ш [cha]

Щ [ch’a]

Ъ [tviordy znak] = le signe dur.

Ы [ɨ]

Ь [miahki znak] = le signe mou

Э [ê]

Ю [ju]

Я [ja]

Молодец, Даниэль!

– Пока, Аня!

– Пока!

Phonétique et prononciation des 11 derniers signes

Lettres 23 à 33 de l’alphabet cyrillique
Lettre russePhonétiquePrononciation
Х х[ha]k de « hockey »
Ц ц[tsê]tsé de « tsar »
Ч ч[tchê]tché de « Tchékhov »
Ш ш[cha]tch de « Shakespeare »
Щ щ[ch’a]ch de « chien »
ъ[tviordy znak]Signe dur
ne se prononce pas
la consonne précédente reste dur
jamais au début d’un mot
ы[ɨ]y – ne s’emploie pas au début d’un mot
ь[miahki znak]Signe mou
ne se prononce pas
la consonne précédente reste molle
jamais au début d’un mot
Э э[ê]é de « éros »
Ю ю[ju]you de « Youri »
Я я[ja]ya de « Yannick »

Exercices pour reconnaître ces signes de l’alphabet russe :

Résumé des 33 lettres et des notions de l’alphabet cyrillique russe

Pour terminer, voici une vue d’ensemble qui vous permettra de mieux retenir l’alphabet russe en entier.
L’alphabet cyrillique russe compte donc 33 lettres, dont 10 voyelles, 21 consonnes et les deux lettres ь et ъ qui « ne donnent pas » un son en particulier. Dans le visuel ci-dessous, les voyelles sont en rouge (красный), les consonnes en bleu – plus précisément, consonnes sonores en bleu marine (синий), les consonnes sourdes en bleu ciel (голубой) – et les deux « signes » en gris (серый) :

Visuel permettant de retenir l'alphabet russe
Distinguer voyelles et consonnes
Alphabet russe : voyelles en rouge, consonnes en bleu !

Les voyelles de l’alphabet russe

Voici les 10 « voyelles », du mot voix – qui chantent. Il est plus facile de les retenir par paires :

Les voyelles russes, lettres et prononciation
Les voyelles russes, lettres et prononciation

Comme vous pouvez le remarquer :

Я se prononce й+а / ya

Ё se prononce й+о / yo

Е se prononce й+э /yê

Ю se prononce й+у / you

Cette règle de prononciation est valide quand l’une de ces 4 lettres est en début de mot, quand elle est précédée par une autre voyelle ou bien par les lettres ь ou ъ.
Certes, votre voyelle « préférée » restera Ы qui donne ce magnifique son qui vous est si dur à faire ! Pour bien la prononcer, faites un У / ou – avec la bouche ouverte comme pour dire un И / i.

Les consonnes de l’alphabet russe

Les consonnes – qui au lieu de chanter font du bruit – sont plus nombreuses en russe qu’en français, il y a une lettre pour chaque son !

Nous avons parlé dans la partie précédente des paires de consonnes sourdes et sonores. Complétons-les avec la paire Ж-Ш :

Consonnes russes : paires sonores et sourdes
Consonnes russes : paires sonores et sourdes

Les 6 consonnes sonores de cette image sont également les premières consonnes de l’alphabet, dans l’ordre !
Il est important de suivre cette dualité sonore-sourd car souvent les consonnes sonores vont devenir sourdes, notamment à la fin d’un mot ou bien quand elles sont suivies d’une autre consonne sourde.
Par exemple :

вторник / ftornik = mardi, on prononce la lettre B comme un Ф, alors que dans le mot

власть / vlast’ = le pouvoir – on entend bien le v

общество / opchistva = société

область / oblast’ = mot désignant certaines régions russes, comme celle de Moscou : Московская область / maskofskaïa oblast’.

Toujours dans les consonnes sonores de l’aphabet russe, il y a également Й (i court), Л / el, les « nasales » М et Н / èn, et le Р / êr qui roule !

Ils nous restent quelques autres « chuintantes » – toutes sourdes, elles – qui sont à la fin de l’alphabet. Arrêtons-nous en peu plus en détail sur celles-ci :

Consonnes russes Х, Ц, Ч, Щ
Consonnes russes Х, Ц, Ч, Щ

Donc, X / hha se prononce en russe comme le j en espagnol ou bien le ch en allemand.

хороший / hharochiï = bon

холм / hholm = colline

La lettre Ч ressemble au chiffre 4, et ce dernier commence en russe par cette même lettre : четыре / tchétyri = quatre.

чай / tchaï = thé

чёрный / tchorny = noir

число / tchislo = nombre

Ц et Щ se ressemblent mais n’ont rien à voir lorsqu’on les prononce.

Ц / tsê est plus court, il sonne moins longtemps que le Щ / « chia » (ou plutôt « ch’a » car on n’entend pas vraiment le i) qui d’ailleurs est plus « long », même à écrire.

цветы / tsvity = les fleurs

отец / atéts = père

Ц correspond souvent dans des mots empruntés au C latin :

цензура / tsènzoura = censure

центр / tsèntr = centre (pas de voyelles nasales en russe !)

Щ est une lettre assez rare, citons en guise d’exemple

щи / chi = bonne soupe à base de chou fermenté (qui ne sonne pas joli-joli à l’oreille d’un francophone … )

Lettre Ъ : твёрдый знак / tviordyï znak = signe dur
Lettre Ь : мягкий знак / miahhkiï znak = signe mou
Ces deux lettres ne se prononcent pas en tant que telles. Précédées (toujours) par une consonne, elles vont influer la manière dont on va la prononcer.

La plus répandue des deux, la Ь va rendre la consonne précédente « palatale » du mot palais :

мать / mat’ = mère – se prononce comme le début du mot matière

мат / mat = gros mot, se prononce comme (teint) mat.

La Ъ va au contraire servir à ce que la consonne précédente reste dure quand elle pourrait devenir palatale (c’est à dire suivie d’une voyelle de type mou) :

подъезд / padyést = allée d’immeuble, le d reste dur comme dans le mot

подарок / padarak = cadeau.

Prononciation et récapitulatif des 33 lettres de l’alphabet russe

Tableau intégral des 33 signes de l’alphabet cyrillique
Voyelles, consonnes sourdes, consonnes sonores, signe dur & signe mou
Lettre russePhonétiquePrononciationType
А а[ɑ]a de « Alphabet »Voyelle
Б б[bɛ]b (bé) de « bébé »Consonne sonore
В в[vɛ]v (vé) de « vacances »Consonne sonore
Г г[gɛ]gué de « guérande »Consonne sonore
Д д[dɛ]d (dé) de « délibéré »Consonne sonore
Е е[jɛ]yé de YelenaVoyelle
Ё ё[jo]yo de yogaVoyelle
Ж ж[ʒɛ]jé de JérémieConsonne sonore
З з[zɛ]z (zé) de zébreConsonne sonore
И и[i]i de IvanVoyelle
Й й[i kratkoje]ï de aïlConsonne sonore
К к[k]k de « Kremlin »Consonne sourde
Л л[ɛl]l (elle) de « lune »Consonne sonore
М м[m]m (èm) de « matriochka »Consonne sonore
Н н[ɛn]n (èn) de « nez »Consonne sonore
О о[o]o (o) de « Onéguine »Voyelle
П п[pɛ]p (pé) de « Paris »Consonne sourde
Р р[ɛr]r (èr) de « rose »Consonne sonore
С с[ɛs]s (èsse) de « Sibérie »Consonne sourde
Т т[tɛ]t (té) de « téléphone »Consonne sourde
У у[ou]ou de « oui »Voyelle
Ф ф[ɛf]f (éf) de « France »Consonne sourde
Х х[ha]k de « hockey »Consonne sourde
Ц ц[tsê]tsé de « tsar »Consonne sourde
Ч ч[tchê]tché de « Tchékhov »Consonne sourde
Ш ш[cha]tch de « Shakespeare »Consonne sourde
Щ щ[ch’a]ch de « chien »Consonne sourde
ъ[tviordy znak]non prononcéSigne dur : la consonne précédente reste dur
jamais au début d’un mot
ы[ɨ]mix de ‘i’ et ‘ou’Voyelle
ь[miahki znak]non prononcéSigne mou
la consonne précédente reste molle
jamais au début d’un mot
Э э[ê]é de « éros »Voyelle
Ю ю[ju]you de « Youri »Voyelle
Я я[ja]ya de « Yannick »Voyelle

Dans la partie suivante je vais vous expliquer un peu plus en détail la différence entre le type dur et le type mou, à l’aide de vidéos.
En attendant, je vous invite à partager avec moi vos impressions. Avez-vous pu prendre le taureau de l’alphabet russe par les cornes ? A vos commentaires Messieurs-Dames !

Histoire des 33 lettres de l’alphabet cyrillique russe moderne.

C’est une écriture bicamérale, c’est-à-dire qu’il existe pour chaque lettre une minuscule et une capitale.

En savoir un peu plus sur l’histoire de l’alphabet russe

Cela pourrait vous être utile si vous débutez l’apprentissage de la langue !

L’alphabet cyrillique – кириллица – est principalement utilisé pour écrire plusieurs langues des peuples slaves orthodoxes comme le biélorusse, le bulgares, le macédonien, le ruthène (langue ancienne disparue d’un peuple des carpates), le serbe, l’ukrainien, le vieux-slave, et bien entendu le russe. Les peuples slaves catholiques ayant l’alphabet latin.

Il sert également à écrire de nombreuses autres langues parlées en Russie, comme l’oudmourte (ou votiak), le khanty (ostiak), le nénètse (autre langue ouralienne) ou l’ossète, ainsi que le mongol ou même le doungane (un dialecte du mandarin, du peuple Hui). L’alphabet est alors complété par des signes ou des caractères spéciaux, destinés aux phonèmes qui n’existent pas en russe.

L’alphabet cyrillique est enfin également utilisé pour écrire des langues turcophones d’anciens pays de l’URSS, comme le kazakh ou l’ouzbek.

Pour le roumain parlé en URSS (sous le nom de « moldave »), le pouvoir soviétique a mis en place, jusqu’à 1989, l’usage de l’alphabet cyrillique russe moderne translittéré en lettres latines en Moldavie. Cet usage est valable aujourd’hui encore en Transnistrie.

L’alphabet cyrillique est essentiel pour apprendre le russe, et concerne environ 200 millions de personnes.

Toutes les lettres de l'alphabet cyrillique - tableau
Alphabet cyrillique – кириллица

L’alphabet cyrillique fut inventé vers 855, et porte le nom d’un Saint-Cyrille – Кири́лл/Kiril.

Cyrille et Méthode  – Мефо́дий/Méfodi – sont deux frères, natifs de Thessalonique, ville de l’empire byzantin où l’on parlait le grec et un dialecte slave.

Ils étaient issus d’une famille riche et connue. Le frère aîné Méthode était officier et, comme tel, avait passé dix ans parmi les Slaves de Macédoine. Il avait apprit la langue parlée. Ensuite, Méthode se retira sur la montagne de l’Olympe où il devint moine.

Son frère Constantin (Cyrille) se joignit à lui, puis tous deux furent envoyés chez les Khazars lorsque le roi des Khazars demanda à l’empereur byzantin Michel des prédicateurs de la foi du Christ.

Ayant convaincu le khan de la véracité de la foi du Christ, ils le baptisèrent avec un grand nombre de ses hommes d’armes mais aussi une grande partie de la population.

Après un certain temps, ils revinrent à Constantinople, où ils composèrent l’alphabet slave de 38 lettres et commencèrent à traduire les livres ecclésiastiques du grec en slave.

Sur l’invitation du prince Rostislav, ils se rendirent en Moravie, où ils répandirent et affermirent la foi orthodoxe. Ils partirent ensuite à Rome, où le pape les avait invités. Là, Cyrille tomba malade et décéda, le 14 février 869.

C’est alors que Méthode repartit en Moravie et travailla jusqu’à la fin de sa vie à l’affermissement de la foi parmi les Slaves.

Après sa mort, le 6 avril 885, ses cinq disciples, avec le saint évêque Clément à leur tête, traversèrent le Danube et se dirigèrent vers le sud, en Macédoine, où, depuis Ohrid, ils continuèrent la mission commencée par saints Cyrille et Méthode.

Peinture de Saint Cyrille et Méthode, église russe de Kaga.
Peinture dans une église du village de Kaga, en Russie, République de Bachkirie – Республика Башкортостан ou Башки́рия.
Relief avec Cyrille et Méthode sur une porte, à Bratislava - Slovaquie
Relief sur la porte Kapucinska à Bratislava, Slovaquie.

Une hypothèse soutient que l’alphabet cyrillique fait son apparition après le glagolitique – qui serait le plus ancien alphabet slave. Les scientifiques attribuent l’alphabet glagolitique à Cyrille.

Clément d’Ohrid, disciple enthousiaste et propagateur.

Saint, moine et écrivain de l’Empire bulgare, devenu évêque d’Ohrid, ville de l’actuelle Macédoine, il était considéré comme le premier évêque de l’Église orthodoxe bulgare, l’un des sept apôtres de l’Empire bulgare et comme le saint patron de la république de Macédoine et de l’Église orthodoxe macédonienne.

Ce serait Clément d’Ohrid qui aurait créé l’alphabet cyrillique, lui donnant le nom de son professeur pour lui rendre hommage.

Alphabet russe de A à Z (et de А à Я) utilisé dans la page Alphabet russe de A à Z (et de А à Я)

Composition phonétique et graphie originale

L’alphabet cyrillique correspond à la composition phonétique de l’ancien slave et possède une graphie originale.

L’alphabet cyrillique remplaça rapidement l’alphabet glagolitique, d’abord en Bulgarie orientale, et notamment dans la capitale de l’époque, Preslav.

À l’école d’Ohrid l’alphabet glagolitique fut plus largement répandu, et employé plus longtemps. Il existe quelques monastères au bord de la mer Adriatique, en Croatie, où le glagolitique a été utilisé en cryptographie jusqu’au XIXème siècle.

Le plus ancien alphabet slave
Alphabet glagolitique – Глаголица

Les ecclésiastiques vivant surtout dans la région de l’Adriatique du nord ont continué à utiliser l’écriture glagolitique jusqu’à la fin du XVIIème siècle, après quoi elle n’a été maintenue que dans la liturgie. Le dernier document en glagolitique date de la fin du XIXème siècle.

Une autre hypothèse soutient que Cyrille serait l’auteur des deux alphabets, ce qui signifie qu’il aurait traduit les principaux livres liturgiques deux fois.

En 855, il aurait créé l’alphabet cyrillique dérivé de l’écriture grecque en l’adaptant au langage slave, pour traduire ensuite les livres liturgiques – богослужeбные книги /bogasloujèbnyé knigui pour les besoins des slaves de Moravie (l’Est de la Tchéquie) où il avait été envoyé comme missionnaire.

L’œuvre de Cyrille et Méthode a été continuée par leurs disciples Clément, Naum, Anguélari, Gorazd et Sava qui, à leur arrivée en Bulgarie, ont reçu le soutien du roi Boris Ier.

Lorsque la Russie se christianise grâce à Vladimir en 988/989, l’Église russe va alphabétiser le peuple.

Saints Cyrille et Méthode ont été proclamés patrons de l’Europe en .

Dans la religion orthodoxe, le 24 mai est le jour de l’alphabet slave et des Saints-Frères Cyrille et Méthode.

Le 24 mai est une fête particulière : jour « de l’écriture, de l’éducation et de la culture, fête de l’éveil spirituel, de l’aspiration au perfectionnement ».

L’alphabet cyrillique inventé par les deux saints frères, leurs traductions des livres liturgiques en vieux-slave, la défense du droit de chaque peuple à glorifier Dieu dans sa propre langue, ont une importance historique pour tous les peuples slaves.

D’ailleurs, chaque lettre – буква – de l’alphabet russe correspond à un mot – слово. Ainsi, les trois premières lettres, А Б В correspondent à « Aзъ Буки Веди », ou en russe d’aujourd’hui : « я буквы знаю » – « je sais les lettres ». L’alphabet entier est une forme d’hommage à l’apprentissage – учение/outchénié, à la connaissance – знание/znanié, à la raison – разум/razoum et au Seigneur – Господь/Gaspot’.

Alphabet russe de A à Z (et de А à Я) utilisé dans la page Alphabet russe de A à Z (et de А à Я)
Icône de Bucarest (xixe siècle)

18ème siècle : Réformes de l’alphabet cyrillique russe

L’alphabet russe va connaître deux réformes qui simplifieront beaucoup l’écriture.

La première grande réforme date de 1708, on la doit à Пëтр Вели́кий – Piotr Véliki/Pierre le Grand, qui supprime certaines lettres jugées inutiles, et modifie la forme de certaines autres pour se rapprocher de l’alphabet latin. Il va ensuite en rétablir quelques-unes pour adopter définitivement le nouvel alphabet en 1710.

Il est baptisé гражданица – grajdanitsa du mot гражданин – grajdanine/citoyen, pour le différencier de l’alphabet religieux, resté inchangé.

La deuxième réforme date de 1918 et va plus loin dans la simplification. Pour autant, le contenu de la réforme n’est pas l’œuvre du nouveau pouvoir soviétique mais d’une réforme du début du siècle, adoptée dès 1911 par le régime Tsariste.

Ainsi disparaît notamment le signe dur « ъ » – твëрдый знак/tviordy znak, qui était obligatoire après toutes les consonnes dures en fin de mots. Certaines enseignes utilisent ce signe en clin d’oeil à l’Histoire et pour singulariser leur image. C’est le cas du fameux restaurant historique Yar  – Яръ – dont le fondateur était français!

Aujourd’hui, il nous restent donc 33 lettres, avec un point d’interrogation sur le Ё, qui est souvent remplacée par E sa sœur jumelle !
Il y’aurait encore beaucoup à dire au sujet de l’alphabet cyrillique ! Pour l’heure je m’arrête là, n’hésitez pas à compléter ce cours avec vos commentaires.
Tenté(e) d’apprendre l’alphabet russe actuel ? Je vous invite à vous abonner gratuitement à mon blog et recevoir en cadeau de bienvenue mon guide multimédia qui vous guidera en quelques heures vers la maîtrise de l’alphabet russe et des bases de la lecture !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *