La Russie, si loin, si proche.

Publié par

Une fois n’est pas coutume, je laisse la “plume” à mon amoureux, pour qu’il nous fasse part de ses impressions de voyage – entre la Sibérie et Moscou !

Je suis parti en Sibérie et m’y suis senti à la fois comme chez moi et parfaitement ailleurs. Pressentant cela dès l’avion car nous avions eu la bonne idée de choisir un vol avec Aeroflot. Le voyage en Russie commence dès l’embarquement :

1 – Vous avez de quoi vous sustenter en révisant les bases de vos cours de russe !

2 – Vous pouvez admirer les uniformes rouges et or des hôtesses, avec la faucille ailée et le marteau, qui font croire qu’on est déjà arrivé à destination. Je crois me souvenir qu’en hiver leurs uniformes sont bleus, comme ceux des hôtesses du transsibérien…

Marchant dans les rues de Barnaul, chacun de mes pas piétinait les idées reçus et les clichés inoculés comme des virus par nos médias. Je résumerai mes impressions en quelques mots : ravissement de constater que je suis loin du sécuritarisme morbide de notre démocratie bienveillante. La Russie c’est de la vie, du risque, de l’improvisation ! Bref, un séjour qui met à mal les idées reçues véhiculées par la propagande médiatique.

Contrairement à ce que l’on nous assène comme étant d’immuables vérités, les gens ne sont pas abattus par la fatalité d’une histoire purement tragique et il ne neige pas toujours sur la Place Rouge (vous en avez la preuve dans les vidéos d’Ania:). En revanche, la cuisine est généreuse et Métro est si propre qu’on pourrait s’asseoir et manger par terre.

metro

Le métro de Moscou est probablement un des plus beaux du monde. Les décorations des stations, monumentales ou raffinées, parfois massives et rigoureuses, parfois en dorures et en ornements, sont autant d’histoires racontées en images, comme à leur manière l’étaient les vitraux (il y en a, vous en verrez !) ou les sculptures des cathédrales.

Je n’ai pas fait le tour du monde et l’ai rarement parcouru pour prendre le métro. Mais il est vrai que celui de Moscou ne se prend pas, il se visite ! Je vous exhorte donc à laisser le hasard guider vos pas, en surface comme sous la terre. Aussi profond que vous descendrez  vous ne vous sentirez jamais à l’étroit, et le réseau wifi qui couvre cette galerie souterraine devrait combler les plus connectés d’entre nous…

La Place Rouge est un excellent moyen de se rendre compte que les russes ont un rapport à leur Histoire tout-à-fait différent du nôtre – alors qu’il nous serait inimaginable de mettre en scène à Paris les sosies de Robespierre ou de Napoléon, vous croiserez probablement sur la belle place ceux de Lénine et de Staline en pleine conversation !

Lenine-Staline

Je repars nourri de soleil et d’espace. Ah, l’espace ! Même en plein centre-ville on a une idée de l’immensité de la Russie. Et si chez nous l’espace est un luxe, à Moscou comme à Barnaul, c’est un bien commun.

Avez-vous déjà été en Russie ? Partagez-vous l’avis de mon chéri ? La section Commentaires ci-dessous est rien que pour vous !

21 Responses to "La Russie, si loin, si proche."
  1. bonjour à vous deux,
    je reconnais Ania que votre amoureux a un bon coup de plume, il nous donne envie de voyager et de visiter ce beau pays…
    félicitations pour ce bel article !!

  2. Tout à fait d’accord avec ce que je viens de lire. La chose la plus impressionnante lorsque l’on arrive en Russie et peut-être plus encore par la route c’est l’immensité des étendues qui paraissent vierges de toute activité humaine, et dans les quelques localités que l’on traverse entre la frontière Lettone et Moscou (600km) qui ont été ravagées par la dernière guerre c’est déjà l’espace disponible, des routes rectilignes entre bouleaux et conifères puis de larges avenues. Il faut dire que tout a été reconstruit en repartant de zéro. Mais arrivé à Moscou on est également ébahi par le gigantisme de cette capitale, une circulation dense, des voitures de luxe partout, Moscow city est impressionnante. L’arrivée sur la place rouge vous coupe le souffle; on est effectivement bien loin du cliché habituel. Plus loin dans les petites villes de l’anneau d’or c’est une tout autre Russie que l’on découvre, sans doute plus pauvre, mais pleine de charme, avec ces églises aux bulbes multicolores souvent dorés partout qui ont été reconstruites ou remises à neuf depuis la chute des Soviets et ces isbas pittoresques. On comprends mal que le tourisme international n’y soit pas plus développé. Je m’arrête là car je serai intarissable tant j’ai aimé notre voyage et ce pays.
    Gérard

  3. J’ai aimé votre commentaire sur Moscou que je ne connais pas encore, je vais du coté Sibérien à Novosibirsk et Parabel encore plus haut, j’aime ce pays que mon épouse me fait découvrir (oui elle est Russe) la grandeur des éspace la gentillesse des gens , ses marchers surprenant de propreté (je vie à Marseille) 3 ville de Russie Novosibirsk à une petite église qui et le CENTRE de la Russie !!!!! je suis déjà à 7000 km de Marseille !!!!! ici la cuisine qui est cueilli au jardin à 85 % et si simple et délicieuse on retrouvent les saveurs des soupes le Bortsch j’adore, solylanka, chtchi … un plaisir et les cornichons…. gros enfin leurs grillades les chachliks….. et à Parabel là c’est époustouflant de voir ces étendus sauvages magnifiques où la pêche, la cueillette de champignons de baies diverses sont un plaisir immense ….
    avec sa fraicheur les hivers…. -54 mais que c’est bon d’y vivre en vacances …… 6 mois par an… Merci Anya et votre petite famille ..

    • Anya, on n’aurai presque pu ce rencontrer !!!! à programmer pour l’été prochain …… nous sommes pas loin les uns des autres !!!! wahouuuuu et l’Altaï quel beauté !!!! et son miel ….. un délice incomparable…. (6kg pour la france …)

    • Jean-Luc, je suis ravie de voir que la simplicité d’une vie proche de la nature vous a comblé! Et que les hivers sibériens ne vous ont pas découragé !
      Quant à la propreté des Villes, elle est sans doute dûe à l’éducation des gens…

  4. Ah les premières impressions, en général, elle ne trompent pas.
    Très bel article et bien écrit… juste dommage qu’il ne soit pas un peu plus long 😉

    Et je me souviens de Barnaul où les quelques russes que j’ai croisé voulaient voir “le français” quitte à ma suivre dans mes périples sur plusieurs centaines de kilomètres jusqu’au Lac Teletskoe pour certains.

    L’agence de voyage de Barnaul où j’avais pris mes renseignement leur avait dit…” et si vous allez là, il y a un français en ce moment… moi 🙂

    C’était incroyable.

    Finalement, la Sibérie avait été fantastique. Les russes du coin aussi.
    un voyage inoubliable, comme souvent quand on va en Russie.

  5. Privet !!
    Je rejoins les autres personnes qui ont commenté, ça ne m’aurait pas gênée que l’article soit plus long 🙂
    L’envie de partir là-bas ne fait que de grandir un peu plus !
    A bientôt !

    • Bonjour Justine ! Merci… Je me réjouis que cette envie soit plus présente que jamais, c’est un de mes objectifs – donner cette envie ou au moins l’accompagner !
      Quant à la longueur de l’article, c’est un compliment, j’en prends bonne note pour le prochain;) Пока!

  6. Entre amoureux de la Russie et des russes, on ne peut qu’être d’accord! J’acquiècse donc à tout ce qui a été dit, sans restriction!
    Et je me réjouis de faire des progrès grâce à Ania, très prochainement!
    Пока!

  7. bonjour , c’est toujours avec joie que j’essaie d’apprendre le russe avec vos vidéos…. pfffff .
    haaaaa la sibérie…. ma future est née là bas , mais habite la lettonie où je me rends 1 à 2 fois par mois (bientôt y rester ).
    La russie est vraiment un beau pays , les gens chaleureux, et les “banya” trop boooons .(quoique l’extrême banya à 120° est un peu chaud hahaha)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages
PageLines