La petite fleur écarlate. Аленький цветочек

Publié par

Les films sont un bon moyen d’apprendre le russe, en entraînant votre oreille.

Pour faire suite à mon article sur l’apprentissage du russe à travers le cinéma, et sur plusieurs présentations de films, je vous fait découvrir aujourd’hui un petit bijou d’animation, antérieur au fameux Conte du tsar Saltan, et très impressionnant.

Une palette de couleurs flamboyantes, une esthétique soignée, un réalisme des dessins comme on en fait plus aujourd’hui :

Voici donc Аленький цветочек, un film d’animation soviétique de 1952 de Lev Atamanov (également réalisateur de La Reine des neiges), produit par les studios Soyuzmultfilm.

Pour ne pas vous raconter tout le film, qui est à découvrir, je vous en donne en quelques lignes le début de l’intrigue :

“Avant de partir en voyage, un marchand demande à ses trois filles ce qu’elles voudraient qu’il leur ramène. L’aînée demande une tiare étincelante, la cadette demande un miroir à main dans lequel son visage apparaîtrait toujours jeune, et la plus jeune, Nastia, demande à son père de lui ramener une magnifique fleur écarlate comme celle qu’elle voit dans ses rêves… “

Aленький цветочек s’inspire d’un conte de Sergueï Timofeïevitch Aksakov. Ce récit se rattache au thème de La Belle et la Bête.

On a dit que ce film constitue un bon exemple du réalisme socialiste dans l’histoire de l’animation russe – style qui se caractérisait par un usage intensif de la rotoscopie (ce procédé qui consiste à tracer les contours de mouvements issus de prises de vue d’images réelles) et par un goût affirmé pour l’adaptation de contes russes traditionnels.

Pour autant, le style du réalisme socialiste, avec ses codes et ses normes n’est pas une période de repli ou d’enfermement, comme on le dira plus tard. D’ailleurs, Lev Atamanov réalisera trois ans plus tard une autre merveille d’animation : La Reine des Neiges – Снежная королева – inspiré du conte d’Andersen.

Аленький цветочек a été restaurée et rééditée par le Gorky Film Studio en 1987.

Je vous souhaite un excellent moment en compagnie de ce merveilleux film d’animation !

Et n’hésitez pas à lire d’autres articles sur le cinéma et l’apprentissage du russe !

 

2 Responses to "La petite fleur écarlate. Аленький цветочек"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Partages